19 Novembre 2017 - 04:14:25
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
« Signes des temps »
  Voir les messages
Pages: [1]
1  Signes / Infos du monde / Re : près de 200 cétacés victimes de la recherche pétrolière
« le: 31 Juillet 2008 - 15:10:22 »

Association Aix Elan
www.aix-elan.org
jeanreve@hotmail.com
 
  http://www.thalassa.france3.fr/index-fr.php?page=emission&id_article=60
THALASSA Un reportage de Troy Melville
Une coproduction France 3 / Thalassa / MVC

http://www.next-up.org/Newsoftheworld/BaleinesEtSonar.php  =Lien du reportage d’ARTE
                                         
 Bonjour, notre association située à Aix en Provence, est spécialisée dans la pratique du didgeridoo et la découverte de la culture des Aborigènes d’Australie.
Nous vous écrivons pour vous envoyer un projet concernant les problèmes d’échouage de cétacés dû aux ondes émises par les sonars.
Depuis plusieurs années nous souhaitons créer un contact sonore avec les baleines grâce au didgeridoo, et nous avons déjà contacté Mr Michel Redolfi de l’entreprise Audionaute, qui se trouve prés de Nice à ce sujet. http://www.audionaute.com/
Mais depuis la diffusion des documentaires réalisés par Volker Barth sur la biologiste Italienne Antonella Servidio (nous vous  envoyons le lien), sur « le Mystère des baleines en déroute » diffusés les 21 et 22 août 2007 sur ARTE, et le reportage de  Troy Melville  THALASSA sur France 3, le sens de notre démarche à changé.
Il serait intéressant, d’organiser des expériences scientifiques en acoustique vibratoire, pour aider à trouver un moyen de les soulager durant et après les exercices des bateaux sonar et les aider par guidage sonore à retrouver la direction du large après des échouages et leur remise en eau.
Peut être de créer une barrière de protection sonore sous marine, autour des cétacés en stress, qui se réfugient sur les côtes. Propager des fréquences apaisantes issues d’instruments tel que le didgeridoo.  Des hauts parleurs sous marin pourraient être reliés entre eux sur une grande longueur, pour pouvoir encercler les mammifères marins, et les ramener en direction du large, ou les maintenir dans un minimum de profondeur, le temps des exercices de sonar. 
 Nous restons convaincus que les fréquences du didgeridoo peuvent soulager les systèmes de sonar ultra sensible des cétacés lors des stress générés par les sonars militaires.
Si vous avez des contacts qui pourraient nous aider à réaliser ce projet, faite leur passer ce mail s’il vous plais, car nous cherchons toujours les biologistes acousticiens pour travailler sur ce dossier « didg baleine sonar ». Cela ce précise petit à petit dans nos rencontres et notre travail de formation en musique et surdité. Nous vous souhaitons bonne continuation dans vos projets. À bientôt. Cordialement. Jean Reveillac.




Pages: [1]


Accueil
Aide
Rechercher
Liste des membres

Identifiez-vous
Inscrivez-vous





SMF - Just Installed!



728 Messages
154 Fils de discussion
42 Membres
Dernier membre: jeanreve

Propulsé par PHP
Propulsé par MySQL
XHTML 1.0 Transitionnel valide !
CSS valide !



Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
Simplicity design by Bloc