25 Juin 2017 - 21:04:47
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
« Signes des tempsSignesInfos du mondeprès de 200 cétacés victimes de la recherche pétrolière »
 (Lu 10873 fois) [1]

  près de 200 cétacés victimes de la recherche pétrolière
« le: 30 Novembre 2004 - 11:12:18 » par Mathieu
Plus de 170 cétacés se sont échoués sur les côtes d'Australie et de Nouvelle-Zélande en quelques jours. Les officiels et "scientifiques" disent ne pas comprendre, mais les "méchants écolos" pointent du doigt les recherches pétrolifères éffectuées par tests sismiques. Encore un coup des anti-progrès sans doute, qui ne comprennent décidément pas qu'il nous faut le plus possible de pétrole, coûte que coûte.

Franchement, je suis dégoutté.



Reuters, 30-11-2004 : Whale beachings stump officials

Citation
Scientists and wildlife officials are continuing to search for what may have caused a series of mass strandings which have left 169 whales and dolphins dead on Australian and New Zealand beaches in the past three days.

Authorities and volunteers worked through Monday night to save dozens of whales and dolphins after three separate beachings in Australia and New Zealand.

By Tuesday, 96 long-finned pilot whales and bottle-nosed dolphins had died after the first beaching on Sunday at King Island, midway between the Australian mainland and the southern island state of Tasmania.

Tasmanian wildlife officer Shane Hunniford said another 19 long-finned pilot whales had died in a separate beaching on Monday on Maria Island, 60 km (37 miles) east of the Tasmanian capital Hobart.

He said 43 whales had beached themselves on Maria Island but officials had managed to save 24 that had been found alive.

Across the Tasman Sea in New Zealand, a mass grave was dug on a beach at Opoutere, 100 km (62 miles) east of Auckland on the North Island, for 53 dead pilot whales. Officials said 73 whales had become stranded there on Sunday, but 20 were saved.

Of those 20, more were expected to die because many were too weak to follow the others out to sea.

"Some of them had suffered pretty significantly on the beach," New Zealand conservation department manager John Gaukrodger told reporters.

Later on Tuesday, a 10-metre (33 feet) sperm whale washed up on a beach west of Auckland. Officials said they were not sure if the whale had died at sea and washed up or had stranded itself. They said it was not linked to the Opoutere beaching.

Hunniford said it was unlikely there was any connection between the Australian and New Zealand beachings, with the mass strandings no more than just unfortunate coincidences.

"If you look at spaceship Earth, Tasmania and New Zealand both stick out into the Southern Ocean and that's a playground for whales and dolphins," Hunniford told Reuters.

"There are a number of theories. We're not pinning our hat on any of them," he said of the Tasmanian beachings.

The Australian government also said on Tuesday that it would establish a national database on whale strandings.

"We are not sure why these tragedies happen but it's important that we coordinate existing scientific work to establish the reasons why these creatures become stranded," Environment Minister Ian Campbell said in a statement.

Bob Brown, leader of Australia's Greens party, said earlier on Tuesday that ocean seismic tests for oil and gas should be stopped until the whale migration season ends.

Brown, a senator in the Australian parliament, said "sound bombing" of ocean floors to test for oil and gas had been carried out near the sites of the Tasmanian beachings recently.

He said in a statement that research data on the possible impact of such practices on marine life was inconclusive.

Sheryl Gibney, a rescue coordinator with New Zealand's Project Jonah, said high offshore winds and plentiful supplies of mackerel close to the coast could be possible explanations.

"Normally with pilot whales, because they're so closely socially bonded, if one gets into trouble the others are not going to leave," Gibney said.

"Some will come in and try and assist it, they get stranded, then more will come."
Journalisée

  près de 200 cétacés victimes de la recherche pétrolière
« Répondre #1 le: 02 Décembre 2004 - 12:51:00 » par Mathieu
Heureusement, ils ont trouvé quelques scientifiques pour appuyer une jolie théorie : mesdames messieurs, si les cétacés viennent bêtement mourir sur les plages, c'est à cause du vent !

Superbe...

http://sciences.nouvelobs.com/sci_20041201.OBS2789.html

Citation
Les dauphins victimes d’un cycle climatique ?

Les dizaines de cétacés échoués sur les côtes australiennes et néo-zélandaises semblent apporter une triste confirmation aux chercheurs de l’Université de Tasmanie qui affirmaient il y a quelques mois que ce phénomène est cyclique. Depuis samedi c’est l’hécatombe : près de 170 dauphins sont morts, piégés sur le sable des plages où ils avaient échoué. Des dizaines ont été remis à l’eau par les équipes de sauvetage mais beaucoup étaient déjà morts ou trop épuisés pour repartir.

Les spécialistes s’interrogent sur les causes de ces échouages massifs de cétacés, en l’occurrence de dauphins pilotes (Globicephala melaena) et de grands dauphins (Tursiops truncatus). Une équipe de l’université de Tasmanie a présenté en juillet dernier une étude démontrant que ce phénomène obéit à un cycle de 10 à 12 ans lié à des changements climatiques. Des vents plus forts feraient remonter des courants froids de l’Antarctique vers le nord, amenant plus près des côtes les eaux les plus riches en nutriments. Les cétacés suivent ces courants et risquent donc davantage d’échouer sur les côtes, expliquaient ces chercheurs. Le dernier échouage massif date de 1992.

Le comportement grégaire des dauphins pilotes peut aggraver le phénomène : très liés, ces cétacés portent souvent secours à leurs semblables.

Le gouvernement australien a annoncé la création d’une base de données nationale pour recenser les vagues d’échouages de cétacés et mieux les comprendre.

Cécile Dumas
(01/12/04)


Heureusement, Cécile sauve un peu la face en ajoutant un point d'interrogation à son titre...

Lamentable mais tellement consensuel.

Mathieu
Journalisée

  près de 200 cétacés victimes de la recherche pétrolière
« Répondre #2 le: 12 Décembre 2004 - 10:20:49 » par Mathieu
Les recherches d'une scientifique dans les archives déclassifiées de la marine américaine lui ont permis de dénicher une baleine "parlant" à 52 hertz alors que son espèce se contente de la plage 12 à 20 Hz.

www.newscientist.com

Citation

Lonely whale's song remains a mystery
 
10:22 10 December 04

A lone whale with a voice unlike any other has been wandering the Pacific for the past 12 years.

Marine biologist Mary Ann Daher of Woods Hole Oceanographic Institution in Massachusetts, US, and her colleagues used signals recorded by the US navy’s submarine-tracking hydrophones to trace the movements of whales in the north Pacific.

The partially declassified records show that a lone whale singing at around 52 hertz has cruised the ocean every autumn and winter since 1992. Its calls do not match those of any known species, although they are clearly those of a baleen whale, a group that includes blue, fin and humpback whales.

Blue whales typically call at frequencies between 15 and 20 hertz. They use some higher frequencies, but not 52 hertz, Daher says. Fin whales make pulsed sounds at around 20 hertz, while humpbacks sing at much higher frequencies. The tracks of the lone whale do not match the migration patterns of any other species, either.

Over the years the calls have deepened slightly, perhaps because the whale has aged, but its voice is still recognisable. Daher doubts that the whale belongs to a new species, although no similar call has been found anywhere else, despite careful monitoring.

Journal reference: Deep-Sea Research (vol 51, p 1889)
 

Jon Copley


Woods Hole Oceanographic Institution in Massachusetts

Journalisée

  près de 200 cétacés victimes de la recherche pétrolière
« Répondre #3 le: 19 Janvier 2005 - 18:55:02 » par Mathieu
AP 17 janvier 2005

http://fr.news.yahoo.com/050117/5/48216.html

Citation
Au moins 34 baleines meurent en s'échouant sur les côtes de Caroline du Nord

Scientifiques et employés des parcs nationaux s'attelaient dimanche à prélever des échantillons et nettoyer les carcasses de 34 baleines qui sont mortes ou ont été euthanasiées après s'être échouées sur une plage de Caroline du Nord, sur la côte est des Etats-Unis.

Des dizaines de baleines globicéphales s'étaient échouées tôt samedi sur une bande côtière de huit kilomètres de long près d'Oregon-Inlet, a annoncé l'Administration océanique et atmosphérique (NOAA). Vingt-quatre baleines pilotes sont mortes et sept autres ont été euthanasiées parce qu'elles souffraient, a précisé le Service des parcs nationaux.

Par ailleurs, un rorqual solitaire a été retrouvé mort à Corolla. Deux cachalots nains se sont échoués dimanche matin près de Buxton, l'un étant déjà mort et le second était si malade qu'il a dû être immédiatement euthanasié, a précisé la NOAA.

Il n'est pas rare de voir les baleines globicéphales de s'échouer volontairement mais les scientifiques ignorent toujours pourquoi. Les baleines globicéphales sont une espèce protégée mais pas en danger.


Certains ont relié la mort des 200 cétacés en novembre dernier au seïsme du 26 décembre. Si leur théorie est juste, alors on pourrait craindre un seïsme relativement important d'ici quelques semaines dans l'Atlantique (il y a eu effectivement une activité récente le long de la grande dorsale).

A surveiller...
Journalisée

  près de 200 cétacés victimes de la recherche pétrolière
« Répondre #4 le: 22 Janvier 2005 - 12:50:08 » par Mathieu
encore un échouage massif... des poulpes cette fois. Les cétacés sont équipés d'un système proche de nos sonars, on peut donc essayer de comprendre leurs erreurs de navigation ou leur mort soudaine par la sismologie ou la présence de militaires ou autres utilisateurs d'ondes dans les parages. Mais les poulpes ? Pourtant cette mort soudaine d'environ 500 pieuvres a peut-être une cause similaire ?

Cette fois c'est la Californie.

http://fr.news.yahoo.com/050121/85/48atn.html 21 janvier 2005

Citation
LOS ANGELES (Reuters) - Des centaines de poulpes géants ont échoué sur les plages du sud de la Californie ces derniers jours, rapportent les autorités locales.

Quelque 500 poulpes, d'à peu près 1,5 mètre et pesant entre 4,5kg et 7kg, sont venus s'ajouter aux tonnes de débris qui se sont déversés sur les plages après les pluies diluviennes récemment tombées sur la région, a déclaré jeudi le département des pompiers de Newport.

"Je pense qu'ils devaient être en quête d'un appât ou d'une proie à marée haute et qu'ils ont juste nagé trop près de la plage", a indiqué Eric Bauer, capitaine des secouristes officiant sur soixante-dix kilomètres de bord de mer au sud de Los Angeles.

Bauer a parlé de spectacle "extra-terrestre".

Les précipitations enregistrées en Californie du Sud fin décembre-début janvier ont équivalu en quelques jours à plus d'eau que la région n'en reçoit généralement en un an.
Journalisée

  près de 200 cétacés victimes de la recherche pétrolière
« Répondre #5 le: 07 Mars 2005 - 21:43:35 » par Mathieu
On me signale de source sûre, ma famille, que des dauphins se sont échoués sur les côtes du Nord Finistère. Aucune trace dans les infos pour l'instant. Par contre je trouve ceci en faisant ma recherche :

Reuters.com

Citation
Des dizaines de dauphins bloqués au large de la Floride

Fri March 4, 2005 8:14 AM CET

MIAMI (Reuters) - Des secouristes tentent de sauver des dizaines de dauphins bloqués dans des eaux peu profondes au large de la Floride, où des volontaires passent des heures dans l'eau pour leur venir en aide.

Au total, environ 110 dauphins sont arrivés mercredi dans une zone de bancs de sable près de Marathon, au sud de Miami, a déclaré Blair Mase, coordonnateur régional des pêcheries.

Environ 25 dauphins sont parvenus à reprendre le large et quatre ont péri dans le secteur. Les autres faisaient l'objet jeudi de soins de la part de spécialistes et de volontaires, qui en ont conduit certains vers des eaux plus profondes par une voie canalisée où ils peuvent nager librement.

Les secouristes attendent les résultats d'analyses sanguines pratiquées sur les dauphins pour déterminer s'il y a lieu de traiter un quelconque problème de santé.

On ignore ce qui a poussé ce groupe à se rapprocher trop près des grèves, mais Mase a rappelé le caractère sociable des dauphins. "Ce sont des candidats à l'échouage en masse - si un ou deux sont malades, les autres les suivent."


Le Vif / L'Express Belgique

Citation
Dauphins échoués en Floride : enquête sur exercices sous-marins secrets

WASHINGTON 06/03 (BELGA/AG) = Le gouvernement américain a ouvert une enquête pour déterminer si des exercices sous-marins secrets menés par la Marine sont à l'origine de l'échouage de plusieurs dizaines de dauphins sur les côtes de Floride la semaine dernière. "La Marine prend cette affaire très au sérieux et est bien entendu interessée par le résultat de l'enquête", a déclaré un porte-parole de la Marine Greg Snaza, basé à Norfolk en Virginie. L'enquête est dirigée par l'agence gouvernementale des Océans et de la météo marine, avec la coopération des militaires. Plus d'une soixantaine de dauphins se sont échoués mercredi pour une raison inconnue le long de l'archipel des Keys au sud de la Floride. Certains ont pu être redirigés vers les eaux profondes, mais plus d'une vingtaine sont morts. Les autres ont été pris en charge par des biologistes sur place. La présence du sous-marin d'attaque USS Philadelphia, équipé de sonars, a été signalée mercredi à proximité de la région des Keys, où l'échouage des dauphins a eu lieu. Des exercices impliquant un commando des forces spéciales d'élite de la Marine, les SEAL, ont également eu lieu.
Journalisée

  Re : près de 200 cétacés victimes de la recherche pétrolière
« Répondre #6 le: 31 Juillet 2008 - 15:10:22 » par jeanreve
Association Aix Elan
www.aix-elan.org
jeanreve@hotmail.com
 
  http://www.thalassa.france3.fr/index-fr.php?page=emission&id_article=60
THALASSA Un reportage de Troy Melville
Une coproduction France 3 / Thalassa / MVC

http://www.next-up.org/Newsoftheworld/BaleinesEtSonar.php  =Lien du reportage d’ARTE
                                         
 Bonjour, notre association située à Aix en Provence, est spécialisée dans la pratique du didgeridoo et la découverte de la culture des Aborigènes d’Australie.
Nous vous écrivons pour vous envoyer un projet concernant les problèmes d’échouage de cétacés dû aux ondes émises par les sonars.
Depuis plusieurs années nous souhaitons créer un contact sonore avec les baleines grâce au didgeridoo, et nous avons déjà contacté Mr Michel Redolfi de l’entreprise Audionaute, qui se trouve prés de Nice à ce sujet. http://www.audionaute.com/
Mais depuis la diffusion des documentaires réalisés par Volker Barth sur la biologiste Italienne Antonella Servidio (nous vous  envoyons le lien), sur « le Mystère des baleines en déroute » diffusés les 21 et 22 août 2007 sur ARTE, et le reportage de  Troy Melville  THALASSA sur France 3, le sens de notre démarche à changé.
Il serait intéressant, d’organiser des expériences scientifiques en acoustique vibratoire, pour aider à trouver un moyen de les soulager durant et après les exercices des bateaux sonar et les aider par guidage sonore à retrouver la direction du large après des échouages et leur remise en eau.
Peut être de créer une barrière de protection sonore sous marine, autour des cétacés en stress, qui se réfugient sur les côtes. Propager des fréquences apaisantes issues d’instruments tel que le didgeridoo.  Des hauts parleurs sous marin pourraient être reliés entre eux sur une grande longueur, pour pouvoir encercler les mammifères marins, et les ramener en direction du large, ou les maintenir dans un minimum de profondeur, le temps des exercices de sonar. 
 Nous restons convaincus que les fréquences du didgeridoo peuvent soulager les systèmes de sonar ultra sensible des cétacés lors des stress générés par les sonars militaires.
Si vous avez des contacts qui pourraient nous aider à réaliser ce projet, faite leur passer ce mail s’il vous plais, car nous cherchons toujours les biologistes acousticiens pour travailler sur ce dossier « didg baleine sonar ». Cela ce précise petit à petit dans nos rencontres et notre travail de formation en musique et surdité. Nous vous souhaitons bonne continuation dans vos projets. À bientôt. Cordialement. Jean Reveillac.



Journalisée

 (Lu 10873 fois) [1]
Aller à:  


Accueil
Aide
Rechercher
Liste des membres

Identifiez-vous
Inscrivez-vous





SMF - Just Installed!



728 Messages
154 Fils de discussion
42 Membres
Dernier membre: jeanreve

Propulsé par PHP
Propulsé par MySQL
XHTML 1.0 Transitionnel valide !
CSS valide !



Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
Simplicity design by Bloc