17 Novembre 2017 - 20:14:02
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
« Signes des tempsSignesTémoignagesSoirée spéciale "témoins" sur Ici&Maintenant »
 (Lu 3736 fois) [1]

  Soirée spéciale "témoins" sur Ici&Maintenant
« le: 21 Avril 2004 - 16:30:17 » par Mathieu
Bonjour,

Suite à un problème de programmation, à mon avis, la "radio des ovni", Radio Ici et Maintenant a diffusé hier soir une spéciale témoins !

Pour ceux qui l'ont ratée, c'est rediffusé dimanche après midi à partir de 14h

http://nseo.com/

Ci-dessous une retranscription personnelle. Si certains d'entre eux passent par ici, on peut toujours rêver ;-), qu'ils sachent que j'aimerais beaucoup discuter de vive voix avec eux ! Et si certains de ceux qui liront ces lignes voient des corrections à apporter, qu'ils n'hésitent pas à me le signaler.


Pascal Guillaume explique le "chronodrome" - 19 min


Zaïa
10 min
Algérie
vacances été 1990
19 ans
14 / 15 heures
Kabylie - région de l'Atlas
petit village non inscrit sur les cartes, à 700/800 mètres d'altitude

Accompagnée d'une de ses petites soeurs, Fatma, 15 ans à l'époque, sur le toit terrasse de la maison. Elle voit assez loin une grosse masse noire cachée derrière un arbre très grand. Elle regarde intensément et attire l'attention de sa soeur en lui disant "regarde au loin, il y a quelque chose derrière l'arbre. Regarde au loin, "ça" nous regarde". Elle avait vraiment l'impression d'être observée. D'un seul coup, quand elles commencent à regarder ensemble, cette "chose" sort de derrière l'arbre. Zaïa reste transie de peur, ébahie et fascinée. Elle a peur, mais c'est tellement incroyable à voir qu'elle reste figée, là, sur cette terrasse. Elles voient deux formes grises ou noires, ovoïdes, qui foncent vers elles. Elles sont deux, et fonctionnent "en binômes" : leurs mouvements sont identiques, elles étaient pratiquement collées l'une à l'autre. Elles se sont arrêtées à environ 100 / 150 m des deux soeurs, à une hauteur d'une tour de trente étages, comme posées sur un coussin d'air. "Ma soeur m'a regardé et dit "ce sont des extraterrestres ?!" et je lui ai répondu "oui"." Au bout d'un moment les sphères se sont élancées dans le ciel et ont fait des figures ovales, puis de bas en haut et de haut en bas, comme des démonstrations. Ensuite elles se sont élancées vers l'ouest et sont devenues comme un petit point noir. Zaïa a dit "oh non, faut pas qu'elles partent, faut qu'elles reviennent" et du coup les sphères sont revenues et sont restées un instant figées en place puis sont reparties définitivement vers l'ouest. En tout cela a duré cinq minutes au maximum.



Alain, Taverny
5 min 30
fin juin / début juillet, au moment de la fête de la musique (repère), une nuit du samedi au dimanche, il y a "environ deux ans" (je vous appelle suite à l'émission sur le rapport Cometa - 8 juillet 2003).

Juste à coté de la base de commandement nucléaire de Taverny. Dort dans sa voiture, réveillé par une lumière. Un engin un peu plus grand qu'une camionnette à 100 / 150m. Quand il a regardé la lumière s'est éteinte et deux personnes sont sorties de l'engin et avaient l'air de discuter entre elles. Elles se sont dirigées vers Alain,  puis une troisième personne est sortie et est venue discuter avec les deux autres. Elles sont remontées dans l'engin et celui-ci s'est envolé.
Etres d'environ 1m60 de hauteur et d'apparence vraiment humaine.
Alain jure qu'il ne s'agissait pas d'un hélicoptère.



André
6 min 30
Maroc 1954 - Mecnes

Vers minuit et demi il fumait une cigarette en regardant le ciel. Le bleu nuit avec des milliards d'étoiles. Tout d'un coup : trois disques lumineux en formation de triangle isocèle parfait. Taille des disques : deux tiers de la Lune. Pas de traînée. Pas de bruit. De l'extrême droite de mon champs visuel jusque face à moi : trois secondes. Lumière uniforme, presque blanche avec un peu de jaune. Arrivés devant moi, ils tournent à angle droit et on en voit plus qu'un seul. Ils s'en vont avec une très grande vitesse, bien plus rapide qu'un avion à réaction. En deux secondes il a épousé la courbe de la Terre.
Le lendemain, dans le journal des centaines de témoins. "Le petit marocain", juin ou juillet 1954.


Aurora
6 min 40
Au nord du Portugal
A sept km de la frontière de l'Espagne
23 février 1996 à la tombée de la nuit
Soleil couché mais on voyait encore sans lumière

Aurora  a vu un objet ovoïde "chuter" du ciel en direction de son immeuble, puis survoler un peu les environs et repartir. Le lendemain elle a vu à la télé espagnol que quatre garçons qui jouaient au ballon dans une ville à 25 kilomètres de là, en Espagne, ont vu le même objet à coté d'eux. Aurora a vu l'objet pendant environ trois minutes. Depuis elle s'y intéresse et lit tout ce qu'elle trouve sur le sujet.



Chantal
10 min 40
Dans les années 70 (elle avait 13 ou 14 ans l'époque)
A Paris, rue de Charonne, dans un passage. La fenêtre de la chambre donnait sur un terrain vague.

Elle regardait la télévision avec son jeune frère, puis ils sont allé se coucher, entre 22h et 22h30. Il n'y avait pas de rideau à la fenêtre de la chambre, et le ciel était très clair. Boules vertes et rouges qui se déplaçaient dans le ciel. Ils ont appelés leurs parents qui n'ont pas voulu venir, mais l'autre frère est venu et a vu lui aussi. Les 4 ou 5 boules donnaient l'impression de "danser" dans le ciel, dans un lieu précis. Venant de la droite des lumières blanches sont arrivées et se sont dirigées vers le haut de l'immeuble en face. Elles se sont alignées devant les fenêtres de l'immeuble. C'était des sortes de rectangles blancs qui se contractaient (carré - rectangle, carré - rectangle etc). L'immeuble semblait émettre des lumières vers ces rectangles blancs. Lumières très nettes et vives, sans halo autour. Ce qui leur a fait le plus peur c'était l'impression que les lumières de l'immeuble correspondaient avec celles qui étaient devant. Le lendemain soir, à nouveau après le film en allant se coucher, ils ont revu les lumières. Ils ont appelé leurs parents, mais leur mère leur a dit d'aller se coucher. En fait d'après une de ses soeurs, la mère avait vu la scène la veille aussi et était effrayée, et c'est pour ça qu'elle leur a dit "non non, allez vous coucher maintenant".


Dominique
8 min 20
printemps 92, dans le centre de la France
vers 2h du matin

Point lumineux qui décrivait un arc de cercle parfait, comme une balançoire. Philosophe sur les sentiments que lui ont procuré cette vision.



Marc
8 min 50
Lundi matin vers 0h30 13/08/1979
Faisait son service national à Nantes. En rentrant se coucher au dortoir.
Astronome et radio amateur.

Objet rectangulaire noir ou marron foncé, sans aucune lumière, visible pendant deux ou trois minutes.



Mikaël
5 min 30
Paris "il y a cinq ans", du coté du Trocadéro

Objet rond de couleur "lampe d'appartement" qui se déplaçait à une vitesse faramineuse et sans bruit. Ca a duré une trentaine de secondes. C'est arrivé par la gauche et s'est déplacé très rapidement vers la droite, puis s'est arrêté trois à quatre secondes. Ensuite il est reparti plus lentement vers la gauche puis à une vitesse hallucinante.



Patrick Aoussa - 36 ans
9 min
Bézier

A l'age de trois ans contacté par une entité vêtue d'une robe toute noire. Puis a cinq ans, accompagné de mon frère, j'ai fait une observation ufologique. La télévision ne marchait plus, les deux enfants sont allé voir à la porte et une soucoupe d'environ trois mètres de diamètre était au dessus de la cour.



M Cholet
19 min
Pilote de ligne à la retraite

Trois expériences principales.
1] avril 1965, fin d'après midi. Arrivée sur Marseille, puis en attente de remontée sur Orly via Lyon en tant que passager. En attendant il est monté sur le toit de l'appareil par une trappe du poste d'équipage. Il a vu un point blanc dans le ciel. Il l'a fait observer aux autres. Ils ont pu l'observer pendant 20 ou 25 minutes de vol. A disparu instantanément. Par la suite il a retrouvé cette observation dans un rapport de l'US Air Force, donné par le chef du syndicat des pilotes de ligne.
2] Avant de se poser à Orly piste 26, en provenance de Marseille, vers 22h. Le pilote faisait un atterrissage aux instruments (ILS), et M Cholet avait le loisir de regarder par le hublot les lumières de la banlieue et de Paris. D'un seul coup il voit des petites lumières à coté de leur avion et qui les suivent. Il appelle la tour, qui n'a pas de trafic mais qui a bien un contact radar. Il a pensé "ovni" et aussitôt il a disparu. Il s'est dit, "si c'est vraiment ce que je pense, on va les retrouver à gauche". Et effectivement en tournant la tête de l'autre coté il a pu retrouver les lumières. Il a alors prévenu le pilote de mettre en pilotage automatique, et de regarder. Le radar de bord a aussi détecté l'objet. C'était un "petit cigare". A l'arrivée ils ont été interrogés par la douane et par des instructeurs qui leur ont dit "Rentrez chez vous maintenant et tenez vous tranquilles. Et n'allez pas à la tour de contrôle".
3] Stage à Shanon en Irlande, le 12 juin 1980. En rentrant à l'hôtel, avec ses collègues, ils ont vu une lumière illuminer toute la région. Il a filmé avec son caméscope. Dès qu'il s'est dit "Ah ben ça c'est un bel ovni" tout à disparu. C'était une petite soucoupe volante avec un dôme.



Franck
17 min
1979 - dans la Sarthe
Faisait son service militaire.

Avait déjà vu, avant de partir au service, en plein après midi et avec d'autres personnes, une grosse lumière très haut dans le ciel. Quatre ou cinq témoins, dans la région de Montoir. Il y avait beaucoup d'avions militaires (Fouga Magister) qui tournaient autour de cette chose. Soudainement tous les avions sont allés en direction du centre de la lumière, comme une grande étoile. Ils ont commencé à voir comme s'il y avait des tirs venant des avions. Plus les avions s'approchaient, plus la lumière diminuait, comme si ça devenait de plus en plus transparent. La lumière restait fixe pendant toute l'observation. En rentrant le soir, vers 23h ou minuit, il a entendu sur France Inter, qu'à 15 km de là, à Montoir, des centaines de personnes auraient vu de nombreux cigares blancs. D'après la radio : "grand phénomène hallucinatoire". Franck a pu rencontrer par la suite une personne de Montoir qui lui a confirmé avoir été témoin.

Un an après, lors de son service militaire, Franck était de garde la nuit. Vers une ou deux heures du matin, ils sont tombés plus ou moins face à face à un objet lumineux posé au sol, à l'endroit d'un héliport fait de tôles métalliques trouées dont on se sert pour faire traverser les zones marécageuses aux camions. Le maître chien et Franck se sont regardé en se demandant ce dont il s'agissait. Ils ont déclenché une alerte avec leur talkie walkie, et sont resté en attente d'une réponse du poste de garde, à environ 500 m. Le poste de garde a donné l'alerte et fait sortir tout le monde, soit une centaine de personnes. Tous ont pu voir le phénomène. Il n'y avait pas un seul bruit, on pouvait entendre les insectes. Personne n'a essayé de s'approcher de la "chose". Au bout d'un quart d'heure ou d'une demie heure d'attente, la chose est partie très vite et très silencieusement. Tout le monde est resté "la bouche ouverte" et avec un petit frisson dans le dos. A l'endroit où la chose était posée, les plaques de tôles étaient fondues et les trous n'étaient même plus présents. Le lendemain ils ont pu en discuter avec le capitaine, qui ne logeait pas sur la station, et qui a dit qu'il allait prévenir d'autres personnes. Le surlendemain des hommes à moitié civil à moitié militaires sont venus interroger avec beaucoup d'insistance tous les témoins.



Jacques Crinn
12 min
Commandant de bord sur Airbus
1972

En cours d'entraînement de reconnaissance de nuit sur avion de chasse. Une sorte de gros cigare lumineux vient jouer avec les deux avions de chasse pendant leur exercice. Ils l'ont vu et pris en chasse à quatre reprises.



M Loiseau
13 min
Pilote de ligne Air France à la retraite
1990

Sur un vol Paris Barcelone en novembre 1990, départ 19h de Paris. Vers 35000 pieds, environ verticale balise de Mandes, cap 180 (Sud). Sur l'avant droit, très loin, un genre de demie-lune dont la base horizontale était en bas. Au bout d'un instant une sorte de filament a semblé descendre de la base inférieure droite de cette "demie lune". Puis, sur le coté droit vers le haut, l'équipage au complet a pu observer un autre phénomène lumineux. Un genre de parallélépipède avec à chaque sommet comme un phare de différentes couleurs. Au centre une lueur blanche très puissante. Le contrôle radar au sol ne voyait rien, mais d'autres avions dans les environs ont dit avoir vu l'objet. M Loiseau explique que ça n'a rien a voir avec la rentrée atmosphérique d'une fusée russe.



Carrousel de Washington
22 min
1952

Lecture d'un article du Washington Post de juillet 2002 à l'occasion du 50ème anniversaire de l'affaire du "Carrousel de Washington"... apparition de nombreux ovni dans le ciel de la capitale des USA.
Journalisée

 (Lu 3736 fois) [1]
Aller à:  


Accueil
Aide
Rechercher
Liste des membres

Identifiez-vous
Inscrivez-vous





SMF - Just Installed!



728 Messages
154 Fils de discussion
42 Membres
Dernier membre: jeanreve

Propulsé par PHP
Propulsé par MySQL
XHTML 1.0 Transitionnel valide !
CSS valide !



Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
Simplicity design by Bloc