19 Novembre 2017 - 04:05:07
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
« Signes des tempsLe siteZLélémentaux (déchus), dieux et huitième sphère (food for the moon) »
 (Lu 8853 fois) [1]

  élémentaux (déchus), dieux et huitième sphère (food for the moon)
« le: 14 Août 2006 - 21:17:29 » par Invité
L’éthérique
L’éthérique, c’est les forces formatrices cosmiques organisant et vivifiant la terre et le vivant. Ces forces sont en fait des êtres spirituels : les élémentaux, qui constituent l’âme de Gaia. Ces êtres n’ont pas de moi indépendant, mais ils ont l’âme et règnent dans l’éthérique sur les dites « lois » de la nature (éléments et éthers, cycles journalier, lunaire, saisonnier et solaire).

Les élémentaux

Aussi appelés ‘esprits de la nature’ mais faut pas dire ‘esprit’ car ils n'en ont pas!

Les élémentaux sont les messagers des hiérarchies supérieures qui ont créé le cosmos. La terre et l'homme. Les élémentaux sont les exécutant des hiérarchies supérieures dans la nature.

Les êtres invisibles de la nature sont des êtres retardés, envoûtés dans la matière, la nature. Ils sont néanmoins à un niveau qui les feraient passer pour des êtres omniscients (gnomes), imaginatifs (ondines), dotés de volonté (sylphes) ou du moi (salamandre, être du feu).

Les élémentaux sont retardés (par rapport à nous) et liés aux forces déterministes du destin (karma). Les élémentaux seront dotés de notre moralité quand on sera rendu à l’état Jupiter.  Les élémentaux ne sont pas immoraux par eux-mêmes, ils sont tricksters amoraux oscillant entre sympathie antipathie. C'est nous qui les rendons immoraux. Et ils tombent encore plus dans la sous-nature parce qu'on ne spiritualise pas, qu'on n’ennoblit pas l'expérience (sensorielle) vécue, la matière, la vie.  On en fait l’expérience via l’expérience sensorielle des 12 sens. Il faut spiritualiser les 12 sens pour libérer les élémentaux.

Ils n'ont pas l'esprit, seulement un corps et une âme. Les élémentaux sont liés à nous, dans plusieurs sens. Premièrement, ils auraient pu devenir des humains mais comme les animaux ils sont entrés "trop tôt" dans le monde. Les élémentaux font partie des anciens humains qui sont restés dans des anciennes formes, retardées, au lieu d’évoluer normalement. D'un autre point de vue, ils sont des êtres qui se sont "sacrifiés" en restant en arrière, en prenant une voie dans laquelle ils sont retardés par rapport à nous. On a kekchose qu'eux ont pas: l'esprit, le moi.

Les élémentaux sont toujours en nous. Tout le temps. Dans notre âme (astral). Il n'y a pas de frontière entre eux et nous (rappelez vous ce que Steiner disait des boules de lumière: elles ne sont pas des esprits extérieurs, elles viennent de notre monde intérieur.). Quand on les enchaîne à nous ils restent liés négativement et sont obligés de se réincarner avec nous. Si on les libère, ils sont encore en nous-mêmes mais positivement. Ils sont normalement libérés à la mort. Sauf si on ne les a pas sauvés.

Dieux grecs : des êtres retardés
Les dieux sont différents des élémentaux car eux ont un ego, comme l’humain. L’humain a déjà vécu à leurs côtés. Mais ils sont retardés, ils sont restés en retrait à divers niveaux.

3 générations principales de dieux.
1-Gaia Ouranos=Intuition (restés au niveau de l’Ancien Saturne)
2-Titans=Inspiration (restés au niveau de l’Ancien Soleil)
3-Olympiens=Imagination (restés au niveau de l’Ancienne Lune)
Les dieux sont faits des restes des époques et des cycles antérieurs. Les Titans sont censés êtres des restes du cycle du Soleil. les dieux de l'Olympe, de l'ancienne Lune, etc.
Steiner parle des dieux de l'antiquité, dieux grecs notamment, comme étant des êtres qui sont restés en arrière dans l'ancienne lune. Ils existent dans le niveau de l'Imagination (clair-voyance). Ils maîtrisent l’Imagination : c’est à ce niveau là qu’Ils existent et se manifestent. Ce sont les dieux de l'Olympe. Les Titans sont de l'ancien soleil, et vivent dans l'Inspiration (claire-audience et clair-ressentir). Les Titans correspondent aux dieux inférieurs de la mythologie grecque. Les Grecs reconnaissaient en Osiris un de ces dieux inférieurs – qui signifie non pas un dieu mauvais ou « bas » mais plutôt dionysiaques, i.e. « liés à notre monde intérieur » (qu’on expérimente dans le sommeil et après la mort), à l’inverse des dieux apolliniens qu’on expérimente dans l’état de veille dans le monde extérieur et entre la naissance et la mort (les hiérarchies spirituelles, originaires du zoroastrisme). Les dieux Uranus et Gaia sont dans l'Intuition (claire-volition), lié à l'ancien Saturne. Liés à l'ancienne lune, les dieux de l'Olympe ne sont pas des créateurs, contrairement au Dieu juif. Les dieux de l'Olympe ont des passions, ils sont maîtres de l'Imagination. Ils projettent une image. Les grecs étaient conscients d'"Imaginer activement " leurs dieux. La spiritualité grecque est luciférienne, mais le monde et l'art grec, faut pas s'y méprendre, sont des victoires contre Lucifer.
Les grecs "se souvenaient" d'avoir déjà vécu auprès des dieux de l'Olympe. C'Était dans un lointain passé dans l'ancienne lune. etc.etc. pour les Titans et les dieux Uranus et Gaia. Pour les Égyptiens (selon Steiner), Osiris était du même temps passé et niveau spirituel que l'ancien Soleil, inspiration. Osiris s'est incarné à plusieurs reprises dans des individus humains. Il a marché auprès des hommes, leur apportant la culture en Lémurie-Atlantide. tout comme Jupiter, Mars et compagnie. Les êtres planétaires ont eu des incarnations humaines

Le vrai le beau le bien
Dans le vrai le beau et le bien, il y a des élémentaux. Des entités stupides suivent les gens très connaissants et intelligents, qui connaissent beaucoup de vérités intelligentes. Les gnomes ne les aiment pas et les chassent. Si ces entités stupides qui "hantent" le Vrai sont trop souvent chassés, ils deviennent des géants ou bien ils fuient dans la tête des gens, là par contre ils sont minuscules. Les gnomes ont toute l'intelligence existante: ils sont eux-mêmes toutes les pensées qu'on peut avoir. Ils ne réfléchissent pas: la science leur est infuse, ils sont comme un organe sensoriel de connaissance.

Les entités du beau sont infiniment laides mais on en fait l'expérience quand on entend une belle voix parler dans une langue étrangère ou quand on entende de la musique ou quand on voit une belle peinture, sculpture, etc. Ils sont de l'ordre des sylphes et nymphes. C'est comme entendre une très belle voix féminine angélique et réaliser que la fille est laide à faire peur comme des araignées toujours plus laides à chaque secondes. Les autres sylphes et nymphs n'aiment pas ces êtres.

Les êtres élémentaux araignées derrière la beauté et ceux stupides derrière la ruse et l’intelligence étaient aussi présents dans l'ancienne lune. C'est de la laideur de ces êtres que vient la beauté de la terre, comme la plante sort du compost puant.

Dans le sentiment moral, quand on est ému par une histoire où le héro fait un acte moral, on est envahi par des êtres de chaleur, êtres du feu, salamandres. tous les êtres du feu ne sont pas pareil: les êtres du feu qui accompagnent le sentiment moral fuient les salamandres qui viennent de rejets post-mortem de l'âme groupe animale et des rejets passionnels d'humains. Ces dernières ne sont pas morales. Fait intéressant des salamandres: elles sont de même nature que le moi humain. Elles ressemblent à des humains avec des ailes de papillon. D'ailleurs des êtres du feu s'occupent des insectes pollinisateurs. Ils sont liés aux papillons aussi, mais on les voit pas souvent ensemble. La salamandre est pas mal comme nous, elle a un ego comme le nôtre, elle est de même nature. C'est d'ailleurs un être du feu, de la chaleur ; l'ego humain vit dans la CHALEUR du sang.

Élémentaux en ascension ou en descente
Il y a deux courants d'élémentaux: ascendant et descendant.  Le dernier courant est fait de nos victimes. Si on est matérialistes et qu'on ne voit pas leur oeuvre dans la nature, on les rend déchus et ils s'associent à Ahriman. Ainsi, l'évolution de la terre vers Jupiter pourrait avorter. Les élémentaux n'ont pas le moi qui leur donnerait un sens de la responsabilité morale. Les élémentaux sont prisonniers des alternances sympathie antipathie de l’âme de sensation (astral). Il faut dépasser cette alternance antipathie/sympathie dans nos rapports avec les élémentaux. Ça les aide quand le moi s'exprime indépendamment des sentiments superficiels et subjectifs d'antipathie et de sympathie. Il faut les accepter comme ils sont, comme on ne devrait pas avoir de sympathie ou antipathie pour des couleurs car les couleurs sont ce qu'elles sont point final, pas question d’aimer ou de ne pas aimer quelque chose d’aussi neutre qu’une couleur.

Les élémentaux apportent les répétitions cycliques. Ils s'en chargent. Ils sont liés aux "habitudes" du passé, dirait Sheldrake (les champs morphogénétiques sont pour lui des « habitudes de la nature en évolution »). Les élémentaux sont liés au passé qui se répète dans le présent. Ils se chargent de notre destin (karma), comme le double. Les élémentaux non-sauvés sont un aspect du double. Quelqu'un qui voit des patterns se répéter dans sa vie sentimentale par exemple doit y voir l'action des élémentaux non-sauvés. Des individus deviennent parfois obsédés par des choses, assaillis par des odeurs et des mauvais feelings, c'est les élémentaux qui reviennent à lui et réclament leur dû, la reconnaissance qui leur est due. Les élémentaux n'ont pas que des effets négatifs dans nos vies: tomber en amour est le résultat du travail des élémentaux: ils suscitent la chimie entre deux personnes et cette chimie, ce magnétisme qui attire l'homme et la femme (éther chimique) est nécessaire pour faire de beaux bébés!

Une première classe élémentale est liée au passé et aux lois physiques (fatalité, karma), comme des rejets, des restes de ce passé. Une seconde classe appartient au présent et à l'éthérique. Une troisième classe enfin est liée au futur : ils sont le fruit de nos pensées paroles et actions morales ou immorales. Ce sont les élémentaux lié au futur, doté de moralité ou d’immoralité. Ce sont les humains de Jupiter. Des rejets du passé liés à la sagesse lunaire restent hanter notre monde aujourd'hui ; de même, puisque la mission de la terre n'est pas la sagesse mais l'amour, des élémentaux déchus de Jupiter seront des êtres demandant égoïstement de l'amour. Steiner a parlé de ces êtres "next in line" qui harcèlent ceux qui ont au centre du développement. Les anges étaient au centre du développement cosmique dans l'ancienne Lune. Nous on les harcelait. Les êtres "next in line" pour le développement du moi humain nous harcèlent en ce moment. Ils nous harcèlent déjà et entrent en nous via l'air, pour nous influencer dans la volonté inconsciente. Des individus de haut rang social politique-économique en sont "possédés". (Ça a rapport avec leur karma, ces élémentaux s'incarnent avec eux come un passager clandestin). À travers les individus pantins qu'ils manipulent, ils établissent le new world order et font en sorte que la planète leur revienne. Qu'elle soit durcie et ahrimanisée. Ils sont définitivement ahrimaniens. Steiner parlait des êtres qui possédaient Lénine et Trotsky comme étant des faunes et satyres s’étant exilés en Europe de l’Est et au-delà de l’Oural au 15e siècle, alors que l’Occident développait la pensée rationnelle, plus luciférienne. Les satyres ont développé des jambes plus solides et grosses, comme des pattes d’ours. C’est de ces êtres satyres et faunes (êtres astraux, liés aux passions) qui possédaient Lénine et Trotsky (et plein d’autres) et agissaient en eux à partir de la volonté inconsciente. Aujourd’hui encore c’est ce qui se passe avec le gouvernement américains et des gros bonnets boss de corporation (leur union est le fascisme). D’autres êtres ahrimaniens excitent la pensée intellectuelle et matérialiste chez le commun des mortels. D’autres enfin nous ravalent aux idéaux de race et de sang et de nation, nous enfermant dans les ressemblances de physique-tempérament partagées avec notre ethnie et la communauté.

L’évolution  humaine/terrestre a traversé les stades de Saturne, Soleil et Lune. Dans le futur, après la présente Terre matérielle, elle traversera les stades de Jupiter (où l’humain deviendra un Ange), Vénus (où il devient Archange ou sombre dans l’Abîme du 666), et Vulcain (où il devient Archée, Créateur). Chaque développement planétaire (Saturne, Soleil, Lune, Terre, etc.) se subdivise en 7 règnes. Avant le règne minéral, il y a trois règnes élémentaux, et après lui il y le règne plante, animal et humain. Toute la création passe par ces 7 règnes (conditions de vie). Chacun de ces règnes se développe en 7 conditions de forme : le sans forme, avec forme, astral, physique, astral plastique, intelligible, archétypal). Nous sommes dans le la condition de forme physique du règne (condition de vie) minéral. Chaque condition de forme traverse 7 X 7 stades de développement : 7 races-mères (Grandes Époques) et 7 sous-races (époques culturelles).

Ces trois règnes élémentaux dont il vient d’être question sont liés : 1) à la neige, la terre, leur couleur, les impressions sensorielles primaires (ils entrent en nous par les 12 sens), 2) aux plantes,  3) aux animaux et humains, ceux-là sont souvent nocifs et parasitaires car normalement les élémentaux ne devraient pas exister dans ce domaine de l’âme directement. Les âmes groupe des animaux sont au niveau astral, parmi des élémentaux parasitaires (parfois créés par l’activité de l’homme). Ce sont ceux-là les « next in line » appelés à devenir humains sur Jupiter.

Les druides et les Celtes parlaient des Nephilim comme étant des géants. Ce sont des élémentaux qui, étant sortis de leur lieu attitré (les plantes, la terre) prennent des proportions gigantesques et créent des phénomènes météorologiques de type tempête, vent violent, froid glacial, neige, etc. Nephilim veut dire brume, ce qui renvoie à l’Atlantide. Les Géants en questions ont séduit les Atlantes.

Les êtres de la nature (4 éléments : gnome-terre, ondine-eau, sylphe-air, salamandre-feu)
Il y a deux règnes élémentaux principaux: ceux des éléments et ceux des éthers (éther chaleur, éther lumière, éther chimique-sonore-nombre et éther vie). Les élémentaux de la première sorte tendent à la multiplicité, ils sont innombrables et incomptables. À l'inverse les élémentaux des éthers tendent à l'unité. Les cultes monothéistes, qui établissent l'unité au dessus du multiple, sont liés à ces élémentaux des éthers. les lettres YHVH correspondent aux 4 éléments/éthers ; il les régule il fait l'unité. YHVH est un esprit de la forme (Exousiai, Elohim), il dirige les élémentaux  qui eux donnent la forme aux choses.

Il faut comprendre que les êtres des éléments n'ont pas des corps physiques visibles. Ils sont sous le visible, pas au dessus. Nous on a le corps physique éthérique astral et ego tout dans l'individu. Les animaux ont leur physique éthérique et astral en eux individuellement mais l'ego est dans l'astral. Pour les plantes, le physique et l'éthérique sont individuels, mais l'astral est dans le monde astral et le spirituel (ego) est dans le spirituel.

Les élémentaux ont des corps physique-éthérique et une âme mais pas l'esprit, pas de moi. Mais où est leur corps physique ? Les élémentaux ont des corps en-deçà du physique visible. Certains ont un ou plusieurs corps au-delà du physique dans l’éthérique-astral voire même l'ego pour les êtres du feu. Leur physique est invisible mais qui n’en est pas moins pĥysique.
les salamandres (entités du feu-chaleur) sont le résultat de l'incarnation trop prononcée du moi animal dan un animal individuel. Si un animal est amené à développer une indépendance, comme le singe à qui on apprend à parler, il ne peut retrouver l'âme groupe de son espèce et erre après la mort comme entité du feu. Les singes ont un peu du moi humain (probable que les dauphins aussi). Des humains peu moraux engendrent de tels êtres à leur mort, des êtres qui se détachent d'eux et rejoignent les entités du feu. Ils sont destructeurs.

Certaines personnes vraiment immorales, après plusieurs incarnations immorales, ne réussissent plus à trouver un corps aussi vil pour leur personne. Ils restent alors en retrait du cycle des réincarnations. D’humains, ils deviennent des élémentaux parasitaires. Ce sont eux qui seront les élémentaux harcelants en quête égoïste d'amour dans le futur Jupiter. Gare à vous si vous êtes dépendants affectifs et immoraux en même temps! tout ce qui est immoral et égoïste nous rapproche non pas du terrestre mais de l’intraterrestre, la sous-nature, (les enfers).

Il y a des niveaux sous le physique, et des niveaux spirituels, au-delà du physique.

ego
astral
éther
physique
physique -1 ( de -1 à -4, invisible mais néanmoins physique)
physique -2
physique -3
physique -4

Les élémentaux ont un corps physique-éthérique et une âme, mais qu'ils sont à différents niveaux des nôtres.

Exemple:
              dans le physique et au dessus                   sous le physique
gnome                      1                                               3
ondine                      2                                               2
sylphe                      3                                               1
salamandre               4                                              0

Les gnomes ont un corps physique et trois corps sous le physique, les ondines ont deux corps au-dessus et deux corps en dessous, les sylphes ont trois corps au dessus et 1 corps en dessous du physique et enfin les salamandres ont 4 corps au dessus et aucun en dessous (ils ont donc kekchose comme l'ego).

Les gnomes sont l’intellect, les ondines le sentiment (ils rêvent de chimie), les sylphes la volonté et les êtres du feu le moi.  Dans la nature, les gnomes sont dans la terre (mais sont orientés vers le monde extraterrestre et détestent la terre et les cavernes, ils veulent en sortir tout le temps). Les ondines participent à la formation des écailles des poissons mais fuient les poissons. Les sylphes (air) aiment les oiseaux et prennent conscience d'eux-mêmes grâce aux oiseaux dans le ciel. Les salamandres sont de la même nature que le moi et que la chaleur du sang (support du moi) humain.

Si, au moment de l'endormissement, on voyait les gnomes sans préparation adéquate, ils apparaîtraient comme des présages de mort, des images affreuses.

Les gnomes ont une grande antipathie envers les grenouilles et la terre. Autant les gnomes veulent toujours rester éveillés et consciente et connaissants en se durcissant avec toute la gravité qu'ils peuvent collecter, autant les grenouilles sont molles invertébrées et stupides (croassent sans arrêt).

Il y a un travail commun des gnomes dans les racines, des ondines dans les fluides des plantes, des esprits de l'air et du feu dans les topflowers de la plante. Ils travaillent en harmonie.

Les sylphes et les oiseaux apparaissent comme des présages d'amour. C'est comme ça aussi dans Twin Peaks et Blue Velvet (le rouge-gorge notamment).

Pas tous bienveillants : la chute des élémentaux, et leur salut
Les élémentaux ne sont pas tous bienveillants. Des gnomes et ondines malveillants suscitent la création de parasites qui attaquent l'animal et l'humain (les gnomes et ondines ont pas rapport là, ils transgressent leurs limites). Paradoxalement, leur activité est essentielle: sans eux on aurait jamais développé la substance du cerveau.

Les êtres de l'air et du feu peuvent mal agir dans le monde des plantes. Si un esprit de l'air agit de façon non-conforme à son espèce, par exemple dans une plante où il ne devrait pas normalement travailler, il crée un poison dans la plante, il suscite l'introduction illicite de l'astralité dans la plante. Normalement l'astral de la plante est dans le monde astral, s'il entre dans le physique, ça crée du poison.

Des fruits deviennent empoisonnés quand un esprit du feu agit dedans alors qu'il n’est pas à sa place. Le fruit a en général l'air brûlé par l'être du feu. La belladonna contient une sylphe déchue.

Après la mort, dans le kamaloca, ils y a des démons qui nous tourmentent, très laids style kangourou avec des pattes palmées, etc. Des démons sont présents dans toute séance de médiumnisme ainsi que dans certaines plantes empoisonnées telle que la Belladonna. On rencontre ces êtres sur la sphère de la lune après la mort, dans le kamaloca, en même temps que les grands maîtres du passé qui se trouvent aussi dans la sphère de la lune.

On fait déchoir les élémentaux à chaque avancée technique et à tout moment lorsqu’une machine est en fonction. Dans une usine, les machines créent des étincelles et des flamèches pour détruire des matériaux bruts et les refaçonner afin d’en faire des machines. En faisait cela, on jete dehors les bons élémentaux et des élémentaux démoniaques entrent dans la machine via ses matériaux détruits et remodelés en mécanique. Des machines des usines les plus primitivement mécaniques aux microprocesseurs les plus performants, les forces mécaniques, électriques, électromagnétiques, voire nucléaire/atomique, sont toutes liées à la sous-nature en ce qu’elles font déchoir les élémentaux de leur voie normale ascendante, qui destine certains d’entre eux à développer, dans le futur, un moi humain.  

De même, on fait déchoir les élémentaux quand on regarde la nature de façon photographique, sans âme. On libère les élémentaux en plongeant avec son esprit dans les phénomènes de la nature: éléments, cycles jour-nuit, saisons, etc. L'ancien initié faisait un sacrifice de plantes par exemple et voyait que ça donne de la lumière, de la chaleur et de la fumée. La fumée est le plus dense. Il sait que dans cet acte, des élémentaux sont envoûtés dans le processus. Toutefois, à la mort de l'initié, les élémentaux seront libérés. En regardant un feu, on emprisonne les élémentaux si on ne voit pas les processus spirituels à l'oeuvre et on n’est pas conscient d'envoûter des élémentaux. Ils vont rester indépendants après notre mort mais ne seront pas libérés. Ils reviendront nous hanter dans notre prochaine vie.

On a kekchose qu'eux ont pas: l'esprit, le moi. Ils sont liés à NOTRE ego (et à celui des hiérarchies supérieures). Ils réagissent par antipathie ou sympathie, pas d'entre deux. Ils ont pas le moi pour se maîtriser. Ils sont esclaves de la situation. Si on est paresseux, par exemple, certains élémentaux sont envoûtés par notre paresse et notre inaction et restent attachés à nous dans un mauvais rapport. Ils reviendront se réincarner avec nous dans notre prochaine vie car ils nous sont liés.

C'est pas seulement la façon de regarder photographique qui ensorcelle les élémentaux. La paresse aussi enchaîne les élémentaux à nous. L'immoralité. Tous les vices bref. Ëtre travaillant ça les libère. Par exemple, en travaillant avec minutie et entrain, les élémentaux ensorcelés dans la nuit sont libérés et retournent à la lumière.

Nos rapports avec les élémentaux reflètent l'état de notre âme. Pas l'état d'âme dans le sens d’humeur du moment, plutôt la situation de notre âme. Et cette dernière, comme en loop, résulte en grande partie de nos rapports avec les élémentaux.

Entendre des voix c'est signe que l'âme est vraiment dans un chaos infernal. Voir des sphères lumineuses c'est une projection de ce qui se passe dans notre âme. Ce ne sont pas des esprits à l'extérieur. Ces êtres là n’ont pas le moi. Ils reflètent ce qui se passe dans notre âme.

L’initiation antique : visite dans le monde des dieux inférieurs (Underworld)
Dans les anciens mystères initiatiques, le néophyte entraient dans le monde inférieur, souterrain. Là il rencontrait les daimons et les dieux inférieurs. Plutarque mettait les néophytes en garde : que nul n’entre ici s’il n’est initié, autrement il ne verra que les démons et ne pourra se relier à la lumière divine au terme de son initiation. Plusieurs individus entrent par mégarde dans la sous-nature, l’Hadès, et ne réussissent pas à trouver le chemin vers la lumière parce qu’ils n’ont pas la connaissance ni la purification initiatique préalable. Ils sont coincés entre deux mondes et sont victimes d’illusions et hallucinations, ce qui n’est pas sans rappeler la psychose. Lors de l’initiation, durant le sommeil du néophyte, des guides devaient surveiller le corps du néophyte afin que 1) ce dernier ne se retourne pas ; autrement il verrait que son corps, son métabolisme et son subconscient laissé derrière est rempli de démons ; et 2) pour ne pas qu’il redescende dans son corps avec un passager clandestin, un élémental démoniaque. On raconte que lors de l’initiation, le corps du néophyte disparaissait véritablement de notre monde visible. Il entrait dans le monde daimonique.

les "Princes de l'air"
Dans la sous-nature, dans le monde intraterrestre. L’antre de la sous-nature est l’antre de l’Hadès, les enfers souterrains. Les Titans y ont été enfermés. Plein de diables y sont pris, dans la chaleur brûlante et nauséabonde, sulfureuse, de l’intérieur de la terre. Ils sortent parfois et acquièrent une « maîtrise excessive du ciel » (dans Faust). Le pythagoricien Plutarque dit la même chose : l’Hadès se trouve aussi dans l’atmosphère qui enveloppe la terre. Les pythagoriciens Porphyre et Proclus partagent cette idée sur les « habitants de l’air ». Leurs thèses ont été reprises par les gnostiques dans leur description des Archontes. Tertullien les appela les « princes des pouvoirs de l'air » .Entre la lune et la terre d‘une part et dans la haute atmosphère d’autre part. Goethe renvoie même à Éphésiens 6: 12, tout de suite après avoir mentionné les esprits de l'air qui sortent de l'intérieur de la terre et manigances dans le ciel: "For we wrestle not against flesh and blood, but against principalities, against powers, against the rulers of the darkness of this world, against spiritual wickedness in high places." Il renvoie à ces ‘princes de l’air ‘ comme à une partie de cette force ‘qui toujours veut le mal fait ne peut faire que le bien‘. Plusieurs textes dénoncent le soucoupisme en identifiant les ovnis à ces puissances et principautés (hiérarchies spirituelles) dans les airs. Selon Steiner et Goethe (Faust), ces forces du mal sont des êtres spirituels jetés dans les enfers souterrains. Là ça pue et ils sont trop à l’étroit alors ils tentent toujours de sortir, de s'en échapper. Il obtiennent ainsi, en sortant dans l'air, un pouvoir excessif sur l'air. Leur aire d'exercice est entre la lune et la terre (la lune ayant été faite par Yahvé pour minimiser leur action, qui est aussi celle de la huitième sphère).

(Faust II acte IV)
-Mephistopheles (Seriously)

 When the Lord God – and I know why as well –                                   10075
Banished us from the air to deepest deeps,
There, where round and round the glow of Hell,
An eternal inward self-fuelled fire leaps,
We found we were too brightly illuminated,
Quite crowded, and uncomfortably situated.                                          10080
All the devils fell to fits of coughing,
The vents above them and beneath them puffing,
Hell swollen with the sulphur’s stench and acid,
Gave out its gas! The bubble was so massive,
That soon the level surface of the earth,                                                 10085
Thick as it was, was forced to crack and burst.
So we all gained another mountain from it,
And what was ground, before, now is summit.
From this they deduced the truest law,
Turn lowest into highest, to be sure,                                                      10090
Since we escaped from fiery prison there,
To excessive power in the freer air:
An open mystery, yet well concealed,
And only lately publicly revealed. (Ephesians 6:12)----------------

L’intensification du phénomène ovni est un signe de l’incarnation imminente d’Ahriman, nous dit Patrick Steensma (2001). Les ovnis et les soi-disant extraterrestres sont des élémentaux déchus (gnomes, sylphes, nymphes et fées). Ils un corps éthérique et astral mais leur volonté est entièrement dirigée par des hiérarchies angéliques déchues. Ahriman matérialise l’éthérique, causant ainsi la chute d’un grand nombre d’élémentaux dans les couches souterraines de la Terre, dans la sous-nature, constituée des forces éthériques déchues. Ce ne sont donc pas des extraterrestres mais des intraterrestres. Les petits Gris à grosse tête et aux yeux ovoïdes savent manier l’éther lumière déchu, l’électricité, le reflet de l’activité astrale de Lucifer. Les grands reptiliens maîtrisent l’éthérique via l’électromagnétisme, l’éther-chimique-sonore déchu, comme leur chef Ahriman. Les insectoïdes manipulent l’éther-vie déchu, les forces physiques atomisantes, et correspondent aux Asuras, dont l’activité collective constitue la Bête. Les élémentaux déchus cherchent à se matérialiser pour échapper à l’implosion de leur race. Ils enlèvent des humains pour voler les forces éthériques liées aux organes reproducteurs, placer des implants agissant (par électromagnétisme) dans le système nerveux et sensoriel des victimes, et pour se nourrir des forces de l’âme, qu’ils n’ont presque pas développées. Ils sont de même nature que le double et collaborent avec lui. Séduits par Ahriman, qui tente de nous entraîner dans la sous-nature, ils veulent s’emparer de la Terre et faire de nous leurs esclaves au lieu de suivre leur destin d’humains du futur. Si un nombre grandissant d’élémentaux choit dans la sous-nature et se retourne contre nous, c’est par notre faute, parce que l’égoïsme des technologies les fait choir et les « coince » dans la machine, dans la sous-nature. On peut les aider à retrouver la voie ascendante en pratiquant la Science Spirituelle (clairvoyance astrale), l’Art Objectif (clair-sentiment et clair-audience éthérique), et enfin par la Technique Morale (clair-volition ou magie blanche physique).

Les enlèvements et les apparitions de soi-disant extraterrestres arrivent généralement dans un état de conscience crépusculaire, le plus souvent entre l’état de veille et d’endormissement ou carrément en rêve. Ils deviennent visibles dans les zones liminales de la conscience et dans les frontières entre deux mondes, entre le jour et la nuit, enter l’état de veille et le sommeil, à des carrefours, entre la ville et la campagne, etc. Leur affinité avec l’état de conscience crépusculaire humain montre leur relation avec la clairvoyance atavique (liée aux phénomènes crépusculaires de la conscience). Leur lien avec la huitième sphère est évident quand on considère leur rapport avec les phénomènes ataviques médiumnité, spiritisme, remote viewing ou double vue, apparitions, magie cérémonielle, hypnose régressive, semi-hypnose, ondes thêta et projection astrale, fatigue aiguë et hallucinations, visions (de catastrophes par exemple, projetées par des groupes élémentaux qui veulent recruter des gens pour sauver la planète, pour leur propre agenda différent du nôtre), etc. en apparaissant à nous, et parce qu’on ne sait pas trop quoi en penser, ils nous fascinent et cette fascination leur donne la force de manifester la réalité qu’ils veulent manifester : il fabriquent des mondes dans nos têtes, comme le fait Ahriman. On reconnaît ici la nature spectrale, hallucinatoire et éminemment illusoire de la huitième sphère.

Les soi-disant “extraterrestres” s’arrogent le développement de l’eugénisme occulte en étudiant le clonage et la génétique en volant la force vitale des organes génitaux d’humains enlevés.  En analysant soigneusement la matière et les forces formatrices du corps humain, les soi-disant extraterrestres cherchent les « blocs de construction » (ce ne sont pas des « atomes ») qui leur permettront de se préserver et de créer leur propre planète, la huitième sphère. Chacun de ces  « blocs de construction » contient le plan complet de la Nouvelle Jérusalem, qui nous permettra dans le futur, de créer notre univers, la Nouvelle Jérusalem (Jupiter). La légende franc-maçonnique du Temple est à cet effet, prophétique

Avec tous les élémentaux, incluant les déchus séduits par Ahriman, on doit recommencer à collaborer (ce qui implique de sauver les déchus, on a ce pouvoir individuellement si on développe la science spirituelle convenablement). On est partiellement responsable (par notre paresse et notre technique qu'ils se soient séparés du chemin évolutif normal. Séduits par Ahriman ils veulent notre planète. Ça nous mènera tous à une impasse, sauf ceux et celles qui sauront ne pas tomber sous le joug de ces êtres et des êtres ahrimaniens qui les utilisent. Si on les ramène dans le "droit chemin", on pourra collaborer ensemble et ils développeront un germe du moi humain. Eux-mêmes n’ont pas développé l'âme, ils sont retardés à cet égard. Ils développeront un germe du moi humain et tous ensemble, en collaborant avec eux, on pourra devenir des créateurs d'une nouvelle création. On sera arrivés à ce stade de créateur (alliés aux élémentaux) à l'ère de Vulcain. C'est ce projet futur que les êtres de Vulcain et des autres planètes nous aident à réaliser en nous aidant dès maintenant à développer la science spirituelle.

Les mystères de Vulcain ont donné les sciences et les arts. Les Vulcains, descendants de Caïn, sont le dernier groupe humain à s’être incarné en Atlantide, s’ancrant ainsi plus profondément dans la matière. Dans le futur, dans la lutte contre la magie noire et les aberrations technologiques découlant de la trahison des mystères de Vulcain, ils joueront un rôle important dans le développement de la technique morale, fondée sur la collaboration avec les élémentaux.

Les prouesses des ovnis et supposés ET rappellent celles des dieux de l'antiquité et de plein de mythologies de par le monde. Ils impliquent une technologie qui permet de passer d'un physique anti-matière à un physique matériel. Les ET démontrent une maîtrise surprenante de la matière elle-même et du minéral. Ils connaissent les secrets des métaux.

Nicolaas de Jong dit que les petits gris sont des élémentaux liés à l'éther-lumière (gaz et air), mais déchus et émanés de Lucifer. Il dit qu'il nous ont apporté dans le passé une grande sagesse. Ça correspond à une part de l'activité de Lucifer.

Les auteurs du livre sur l'anti-monde disent que les êtres de l'anti-monde posent parfois des puces ou des implants pour "vivre à travers nous". Autrement dit être incarnés à travers nous, avec nous (si l'élémental est vraiment pas commode, il veut peut-être prendre la place, là il devient démoniaque

Il faut se fabriquer une sorte de « colonne vertébrale élémentale » solide par la moralité et le sens du moi clair et solide. Si on divague et qu'on perd notre mémoire dans des fantaisies et l’inconscience, on brise les élémentaux et l'esprit est brisé dans les impressions sensorielels chaotiques (y a pu d'unité, l'unité venant de la mémoire et du sens du moi). Quand la "colonne vertébrale élémentale" est faible ou brisée, des êtres lucifériens étendent leurs tentacules vers nos chakras et s'en emparent. Ils peuvent alors nous manipuler et bloquer noter développement pour nous faire divaguer dans la fantaisie, illusion de spiritualité.

Animaux
Les animaux ont leur physique éthérique et astral en eux individuellement mais l'ego est dans l'astral. Pour les plantes, le physique et l'éthérique sont individuels, mais l'astral est dans le monde astral et le spirituel (ego) est dans le spirituel.

les animaux étaient pareil aux humains dans l'ancien saturne. Ils ont retardés depuis mais pas pour des causes de moralité. La moralité ne se juge que si on a un moi individualisé qui décide.  Trop impulsifs et passionnels, ils sont entrés trop tôt dans la matière. Ils sont des humains sous-développés.

Hiérarchies déchues

La séduction des Atlantes par les anges déchus renvoie aussi aux manigances d’élémentaux. Les géants étaient les rakshasas, des hybrides humains-anges de nature élémentale, mal adaptés au monde physique. Les élémentaux sont souvent appelés anges déchus. Des hiérarchis déchues gouvernenent la volonté des élémentaux déchus, alors ça revient au même ; ils se complètent. Aujourd’hui, les Anges ont retiré leur supervision sur les élémentaux et ceux-ci sont tous mêlés, ils penchent plus facilement en faveur des plans d’Ahriman.

La  Bible dit que les Fils de Seth n’aurait pas dû coucher avec les filles des hommes. L'histoire dit la même chose des cagots: c'était un péché que de s’unir aux femmes des hommes. Ces êtres selon Steiner, les fils de Seth ou fils de Dieu avaient un certain orgueil de "purs" et c,était une souillure que de s,unir aux femmes des hommes. Steiner dit que c'était leur destin de rester e arrière pour s'incarner dans des corps plus denses pour développer l'intellect. Pendant le temps qu'ils étaient pas encore incarnés, alors que le reste des humains s'étaient incarnés en Lémurie, ils étaient encore des Dévas, i.e. les dieux de l'antiquité (les dévas sont les anges, les divinités des hindous, ce sont des anges de la terre).

chaque hiérarchie céleste a ses déchus. Ahriman est un ex-chérubin devenu Archange mais avec les capacités d’un Archée. Lucifer était un Séraphin. Sorat est tombé de Dieu, comme l’ombre de Dieu : il est un Exusiai (Esprit de la Forme) mais a les capacités d’un Dynamis (Vertu, Esprit du Mouvements). Les Asuras ont été rejetés du soleil : ce sont des archées avec des capacités d’Exusiai. Au centre de la terre, il y a un Séraphin qui apporte la magie noire.

Couches souterraines
couche 1: terre minéral (métaux changent d’aspect à divers niveaux de profondeurs)
2:terre fluide éteint la vie
3terre atmosphérique éteint les sensations - lié aux sentiments (âme de sensation)
4:terre forme - source de substancialité (forme-primordiale de toute chose)
5:terre graine: source primordiale de la vie
6:terre feu et passions (l'envers de la moralité)
7:terre miroir: négatif de tout ce qui se produit sur terre
8:terre explosive (Caïn le fratricide), division, fragmentation
9:terre centre source de tout le mal spirituel

Voies illégitimes de collaboration avec les élémentaux.
-médiumnisme spiritisme
-magie
Il y a une collaboration qui doit s’établir entre eux et nous. Mais eux sont tentés de se prendre pour nos dieux, car ils sont en effet "au-dessus du supermarché". Les paiens les vénéraient. Ils aimenraient être vénérés comme des dieux. Ça c'est l'ancien culte, la magie fait partie des anciennes pratiques. La clairvoyance atavique, les visions, la seconde vue, le somnambulisme, la transe sont des moyens non correct de se relier à eux. S'ils sont déchus ils favorisent ces pratiques car ça leur plaît. nous en développant les facultés ataviques, on perd le moi. Ils nous volent du moi et de la volonté en nous volant des forces éthériques et en essayant de nous piquer nos forces de reproduction pour qu'eux vivent plus longtemps. Les êtres retardés sont voués à mourir un jour. comme les parasites sont des espèces mourantes qui seront remplacées par d'autres nouvelles sortes de parasites - d'autres déchus plus récents.
-remote viewing
-régression dans le passé, vie antérieure, enlèvement
-le côté luciférien des religions
gnoses dualistes et /ou ascétiques puristes... Les cagots pourraient être un fruit de métissages entre des être humains et anti-chtoniens. Les auteurs du livre sur l'anti-monde soutiennent leurs propos en rappelant le côté de leur spiritualité que Steiner appellerait luciférien. Les Templiers, cathares et compagnie avaient une vie spirituelle très ascétique, dualiste, gnostique. C'est luciférien. Il y a en effet une origine luciférienne dans le templisme-cathare, comme l'indique Steiner dans The Temple Legend. Les auteurs invitent le lecteur à fuir les sagesses dualistes et à préférer une spiritualité chtonienne plutôt qu'anti-chtonienne.
Journalisée

  élémentaux (déchus), dieux et huitième sphère (food for the moon)
« Répondre #1 le: 14 Août 2006 - 21:19:00 » par Invité
Le double et la huitième sphère
(Élémentaux, dieux et huitième sphère... suite et fin.)

Le double maléfique en soi-même
7 dimensions du double: Chacun de ces 7 éléments sont constitutifs de notre personne, les fruits présents de notre passé congelé dans cette vie.
1) les tendances héréditaires de la constitution (physique), du tempérament (éthérique) et du caractère (astral). 4 constitutions physiques : cérébral, digestif, respiratoire, musculaire. 4 tempéraments : mélancolique, flegmatique, sanguin, colérique. 7 caractères : lunaire, mercuriel, vénusien, solaire, martien, jupitérien, saturnien.
2) notre éducation infantile, l'endoctrinement par un arrière-plan culturel et des valeurs culturelles (la persona de Jung). Le double culturel est soudé à l'éthérique (comme la pensée et l'éducation-socialisation). Des patterns de comportements y sont imprimés et on les retrouve sous la forme de mémoires imagées, d'actions et réactions instinctives.
3) Les vestiges non-digérés de vies antérieures qui agissent dans cette vie comme pattern d'interférences. Le plastiques ne sont pas décomposables, du moins pas en une vie. De même, les pensées qui sont étrangères à la nature, pensées artificielles matérialistes-mécaniques-électroniques, etc. ne sont pas accueillies par le cosmos au moment de la mort. Ils restent en suspend entre deux vies pour nous sauter dessus au moment de notre future incarnation et nous suivent comme un nuage noir. On en fait l'expérience sous forme de tendances, impulsions, notions et émotions qui interfèrent. comme une île en nous que l'égo ne peut pas pénétrer. Ces traits n'ont pas été travaillés pendant l'intervalle entre deux vies. Ces structures éthériques sont de véritables fantômes qui interfèrent dans nos relations sociales et nous hantent. Ce sont des fantômes du passé. (À ne pas confondre avec les structures négatives de nature astrale lesquelles sont appelées démons.) Ces fantômes amènent dans leurs sillons discorde, chicanes et haine entre individus en couple ou en situation de travail, avec qui on n'a pas le choix d'interagir bref. Les accepter et dealer avec permet leur dissolution. Dans les cas exceptionnels (de moins en moins exceptionnels j'ajouterais), nue incarnation qui se ferait trop rapidement de telle façon que le corps astral; n'a pas été dissous, les restes de l'ancien corps astral interfèrent dans nos vies et ont un effet dissonant. Ces sont des démons et mène potentiellement à la possession, causant des sérieux troubles psychologiques.

4) les êtres de la nature (élémentaux) non-sauvés (déchus par notre faute, par nos attitudes négatives, paresse, etc.) Quand un être des hiérarchies "pense" (un exusiai, un dynamis ou un kyriotete), sa pensée est littéralement un être élémental. Ils se trouvent exilés dans la nature et servent les forces de la nature. Cet exil permet à l'homme de se développer par lui-même et non plus seulement sous la tutelle des dieux comme c’était le cas par le passé. Les anges se sont retirés et les élémentaux sont tout confus car ils se trouvent soumis à nous. On les utilise littéralement dans les machines et l’électronique. Cela les rend aigris et cyniques de nous voir aller, ils sont blessés eux aussi de ce qu'on fait à la nature. On doit apprendre à se servir correctement des élémentaux (et pas avec les moyens de l'ancienne magie rituelle atavique). On doit libérer les élémentaux non seulement des machines mais ultimement les libérer de leurs tâches cosmiques dans la nature, on doit prendre le relais, si je puis dire, ce qui le libère vers le haut, comme le mythe manichéen qui consiste à libérer la lumière prisonnière de la matière. À cause du processus ahrimanien de densification de la matière et d'exil des élémentaux, ceux-ci sont en quelque sorte pris dans un envoûtement, un enchantement, coincés qu'ils sont dans la matière.
il existe 4 types d'élémentaux, comment ils tombent et comment les sauver.
1-les fées: gnomes(terre), ondines(eau), sylphes (air) et salamandres (feu). En regardant la nature, on les absorbe littéralement en soi. Ils restent ainsi connectés avec nous jusqu'à la mort. Au moment de notre mort, il y a nue séparation entre les élémentaux qu'on a libéré (par un travail spirituel) et ceux qu'on a gardé prisonniers (en les regardant avec un oeil strictement photographique, sans creuser). On rencontre à nouveau ces élémentaux lors de la redescente vers une nouvelle incarnation. ON LES LIBÈRE PAR LA CONNAISSANCE DE LEURS ACTIVITÉS ET ON LES GARDE PRISONIERS PAR IGNORANCE.
2-les élémentaux dont la tâche est de faire le lien entre le jour et la nuit. ON LIBÈRE CES ÉLÉMENTAUX EN ÉTANT DILIGENT, TRAVAILLANT, MINUTIEUX ET PRODUCTIF. ON LES ATTACHE À NOUS EN ÉTANT PARESSEUX, BOTCHEUX ET IMPRODUCTIF.
3-ceux qui sont connectés aux rythmes lunaires de 28 jours (ça ne concerne pas seulement les femmes! Elles sont obligées par la nature à en prendre conscience), la lune croissante et décroissante. ON LES LIBÈRE EN ÉTANT HEUREUX, SATISFAIT ET APAISÉ D'ESPRIT. EN ÉTANT FÂCHÉ, INSATISFAIT ET BOUGONNEUX, ON LES ATTACHE À SOI-MËME JUSQU’À LA PROCHAINE VIE.
4-connectés au rythme du soleil et des saisons. ce sont des êtres estivaux qui ont été bannis et jetés dans le monde hivernal froid et dur de la matière. ON LES LIBÈRE EN ÉTANT RELIGIEUSEMENT ATTENTIFS AUX RYTHMES DES SAISONS.ON LES ATTACHE À NOUS EN ÉTANT IGNORANTS ET EN VIVANT L'ANNÉE SANS ÊTRE CONNECTÉ SPIRITUELLEMENT AUX SAISONS.

on peut constater extérieurement les effets d'une mauvaise relation avec ces mêmes élémentaux:
1-expérience du vide dans la nature et peur de la nature (touriste entassé)
2-malaise, léthargie de la volonté, sentiments de résistance envers toute activité.
3-un courant inconscient de mécontentement, de rejet, d'être incapable d'être heureux et joyeux.
4-inaptitude à avoir une expérience spirituelle-religieuse, ce qui mène à la haine du spirituel et à un matérialisme agressif.

 Le nuage noir qui semble suivre certains est fait d'élémentaux non-sauvés qui nous harcèlent, pèsent sur nous et nous tirent vers le bas. Les élémentaux sauvés renforcent les facultés spirituelles de pensée, sentiment et volonté. Les non-sauvés forment une configuration éthérique qui, dans certaines circonstances, peut se détacher de nous et apparaître comme un être séparé (BOB pour ceux qui ont vu Twin Peaks). Il est alors expérimenté comme un être malintentionné, qui nous menace constamment mais se trouve en même temps lié à nous.  Dans la vie du kamaloca (sphère lunaire), après la mort, les éléments non-digérés restent là et nous attendent jusqu'à notre prochaine incarnation.
Ces êtres bons ou mauvais nous guident vers des situations (rencontres, etc.) qui vont nous permettre de régler ces problèmes (ajustement karmique). Il faut nourrir un sentiment de gratitude infinie envers ces êtres qui sont en exil dans les lois de la nature pour le bien de notre développement normal. Ravalés vers le bas par Ahriman (et à cause de nos machines et attitudes machinales et/ou négatives), ils tombent dans le puits de notre inconscient, non-reconnus, ils sont lors une proie facile pour Ahrimane qui peut les tenter et les instrumentaliser pour conjurer des pensées-sentiments-volontés matérialistes en nous. Dans notre période actuelle du développement de l'âme conscience (1400-2300), beaucoup d'élémentaux sont déchus et agissent contre notre évolution, de façon ténébreuse et coercitive. L'ego appartient à une hiérarchie beaucoup plus élevée que ces êtres élémentaux bons et mauvais, alors quand il les reconnaît son pouvoir solaire peut les dissoudre et renvoyer les élémentaux à leur juste place.
5) Des forces géographiques qui ont un effet sur nous, sur l'astral plus particulièrement, et typiquement liés à des régions spécifiques du globe et/ou continentales (Europe, Amérique, Asiatique) un élémental ahrimanien se lie à nous peu avant la naissance. Il s'allie à l'instrument corporel et l'imprègne de la même façon que le fait l'âme et l'esprit. Cet être ahrimanien, le double, est connecté aux forces subnaturelles (électricité et magnétisme, etc.) et cause des phénomènes électriques et des processus similaires en nous. C'est l'inverse de notre corps éthérique qui travaille avec les forces vitales de la nature. Cette ombre du corps éthérique accompagne tous les processus éthériques sous la forme de processus électro-chimiques parallèles. (l'électricité du système nerveux, c'est le double!!) Ce double ahrimanien inspire u monde technologique ou tout est contrôlé mécaniquement et électroniquement, un monde électronique. Ils inspirent aussi les médicaments chimiques synthétiques ainsi qu'une quantité innombrable d'autre découvertes de la science moderne matérialiste. Ce sont les êtres qui inspirent les inventeurs à partir du subconscient lors de moments de fatigue et de maladie. Ils ont un puissant intellect et une volonté presque impossible à contrer qui agit presque comme une force de la nature. Ils n'ont aucun sentiment ni moralité.  TOUS LES PHÉNOMÈNES ASOCIÉS AU SYSTÈME NERVEAU MÊME S'ILS ONT RÉFLÉCHIS SUR L'EEG (électroencéphalographe) ONT LIEU RÉELLEMENT DANS CE DOUBLE ET NON PAS DANS NOTRE CORPS ÉTHÉRIQUE! Ils révèlent beaucoup des rythmes éthériques par contre, puisqu'ils réfléchissent le monde de lumière du corps éthérique DANS LE MONDE INFRAPHYSIQUE DE L'ÉLECTRICITÉ. TOUTE LA BIOCHIMIE EST UNE SCIENCE DU FONCTIONNEMENT DU DOUBLE AHRIMANIEN. Les médicaments chimiques synthétiques causent des réactions et des effets secondaires qui font disparaître les symptômes, ils assistent certains processus mais n'ont pas la capacité de restaurer les fonctions éthériques quant à sa qualité lumineuse.
Le double ahrimanien fonctionne dans les processus organiques (intérieurs), donc subconscients, infraconscients. Surtout dans le système nerveux, Là il inspire une volonté obsessionnelle axée sur l'intelligence contrôlante et l'exploitation des forces naturelles. Aujourd'hui, c'est lui qui domine en général. Ce double est un résultat de la momification dans les temps égyptiens. C'est à cette époque qu'il s'est lié à nous corporellement (en Atlantide Ahrimane nous tentait mais directement dans l'ego, de toute façon le corps physique-éthérique-astral était différent d'aujourd'hui). C'est ce qui explique la prégnance de la pensée matérialiste et le développement techno-scientifique qui la suit. Mais le matérialisme devait advenir pour le bien de notre développement complet, qui implique l'âme conscience, qui nourrit un lien privilégié avec le physique et crée l'illusion de séparation et d'isolement, c'est ce qui nous rend responsable individuellement et capables de penser par nous-mêmes. Ce double est un stimulant pour l'intellect, mais doit en même temps développer une sens moral et une vie intérieure chaleureuse au niveau des sentiments.
6) l'incarnation en tant qu'homme ou femme (la relation avec notre anima-animus dirait Jung) On passe d'un rôle masculin à un rôle féminin d'une incarnation à l'autre. Mais l'homosexualité est due à tout autre chose dans le développement embryonnaire. Lutter contre le fait d'être homme ou femme, c'est se faire du mal (imaginez changer de sexe, ce serait encore pire!!). Entre le 20e et le 30e jour de développement, l'embryon devient sexué alors qu'avant les deux potentiels coexistaient. L’un devient dominant, l'autre récessif, lequel demeurera lié à l'éthérique (un homme a une anima, un éthérique féminin et vice versa, la femme a un animus, un éthérique masculin). Quelqu'un qui vit en retrait par rapport au physique, par refus de s'incarner, est plus près de l'éthérique, donc du sexe opposé.

7) le double en tant que (premier, petit) gardien du seuil.
Briser la barrière du monde sensible (la voie externe) mène à une expérience extatique, on voit des images, des hallucinations.
Briser la barrière de la mémoire (la voie interne), on devient un mystique, on expérimente la condensation de l'ego (soleil) en soi, on expérimente des sentiments. C'est là qu'on rencontre le petit gardien du seuil dans le royaume de l'inconscient. C'est un être épeurant qui nous renvoie toutes nos peurs, tout ce qu'on n'a pas assumé et ce qu'on regrette d'avoir fait ou de n'avoir pas fait.  Les Grecs le refoulaient dans le Monde Inférieur Souterrain dyonisiaque pour s'attacher à la lumière de la conscience ordinaire apollinienne. Les Égyptiens à l'inverse valorisaient le monde des rêves au-delà du seuil de la conscience et interprétaient les rêves pour les entreprises guerrières et politiques du Pharaon.
Le double nous donne des sentiments de dépression, de dégoût, de peur. Ça nous juge comme un juge intérieur, c'est ce que la sagesse populaire appelle communément notre "conscience" ou la "bonne conscience" qui nous réprimande pour nos mauvaises décisions (or ce n'est pas "la conscience" au sens ou je l'utilise généralement). À cause qu'on a traversé le seuil collectivement en 1899, lors de la fin du kali-yuga et de l'ouverture des barrières du Seuil, mais seulement à demi consciemment, de tels sentiments sont épidémiques. Toutes les formes pensées-sentiments-volontés forment ensemble une image (gestalt), derrière le seuil, ce qui nous apparaît comme des pensées-sentiments-volontés fragmentées se révèle comme un ÊTRE à part entière.


La huitième sphère

Comme l’indique Valentin Tomberg, derrière notre monde se dresse un monde artificiel et spectral (1) créé par Lucifer et Ahriman : la huitième sphère. Lucifer a initié la création de la huitième sphère en préservant illicitement des formes-imaginations de l'Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle. Ahriman matérialise ces formes-imaginations en les remplissant de substance minérale et de forces formatrices (éthériques) volées à la Terre et à l’homme. Lucifer et Ahriman tentent d’attirer à eux un maximum d’âmes humaines et de matière terrestre, dans le but de faire avorter la transformation de la Terre en une Nouvelle Jérusalem (Jupiter), pour créer à la place la planète d’Ahriman, la huitième sphère. Lucifer et Ahriman s'emparent surtout de la matière de la tête, la matière la plus spiritualisée de tout le corps, et de forces formatrices (éthériques) qu’ils matérialisent. Pour empêcher que trop de matière terrestre et cérébrale ne tombe aux mains de Lucifer et Ahriman, l’Élohim Yahvé (Jehovah) a créé la Lune comme contrepoids à la huitième sphère (2).  En créant la Lune, Yahvé a fondé les rapports humains sur la procréation, la reproduction, l’hérédité corporelle, des forces lunaires. Ainsi, quelque chose qui est indépendant de la tête, plongeant ses racines dans les fondements mêmes du corps humain (l’hérédité), se transmet de génération en génération pour contrer l’activité de Lucifer.

Notre terre est une matérialisation minérale de l'ancienne Lune devenue Terre. Les forces restantes de l'ancienne lune ont dues être rejetées de la terre par le rejet de la lune. Il s'agit ici de la lune spirituelle qui a été rejetée, porteuse des forces de l'ancienne lune et de la clairvoyance atavique.

Lucifer et Ahriman ont préservé illicitement de la substance de l'ancienne lune, Lucifer a conservé des Imaginations atavique et Ahriman les durcit. Ça ne crée pas de la matière minérale comme la Terre. La minéralité volée à la Terre durcit les Imaginations. Ça donne des Imaginations densifiées, minéralisées par de la substance terrestre volée à la Terre. C'est différent de la 4e sphère, la Terre. Lucifer et Ahriman ajoutent leur huitième sphère à la 4e sphère. Un restant illégitime de la 3e sphère (lune) est travaillé par Lucifer et Ahriman, cette duplicité des deux courants parallèles (terre et huitième sphère) font qu'on doit parler d'une huitième sphère: double de la 4e et en dehors des 7 sphères normales de l'évolution, donc 8e.

La huitième sphère est partout autour de la terre et dans l'orbite de la lune actuelle. Pour empêcher ; la lune de sucer toute la matérialité de la terre, Yahvé a "fixé" la lune et l'a durci à l'extrême, comme pour bloquer l'activité vortex de la 8e sphère. Elle est ainsi empêchée de voler trop de minéral à la Terre. En cristallisant la lune au max, la 8e sphère perd de son pouvoir de vortex au service de Lucifer et Ahriman.

La substance de la tête est spiritualisée et risque de tomber entre les mains de Lucifer et Ahriman car elle fait de nous des êtres qui tendent à l’indépendance. L'amour a été implanté dans les forces de l'hérédité (force de la lune) par Yahvé pour opposer la force indépendantisante de la tête (Lucifer a agit dans la formation de la tête - à l'image du cosmos - et Ahriman aussi maintenant via l'intellectualité matérialiste).

La clairvoyance atavique est de même nature que la huitième sphère. Toute personne qui développe la clairvoyance, même de la bonne façon, va voir des choses appartenant en fait à la 8e sphère. C'est très difficile de garder un sens de la discrimination entre les choses de la 8e sphère et les réalités spirituelles. Pour la plupart des occultistes, c'est trop dur de faire la différence. Il faut s'exercer à faire la différence.

La théosophe H .P. Blavatsky croyait que la lune est la huitième sphère et que le dieu lunaire Yahvé était mauvais. En réalité, la lune est la force d’opposition à la huitième sphère. Or le mal est bel et bien lié à la Lune: des hordes d’êtres ahrimaniens et lucifériens ont été emprisonnées dans sa matière dense.

Sinnett était l'agent de Mahatmas orientaux qui avaient intérêt à fournir un matérialisme spirituel pour nous empêcher de bien comprendre l'importance de Yahvé, du christ et de la lune. Ces mahatmas sont lucifériens et nous font glisser vers la huitième sphère. Les mahatmas ne sont pas nécessairement mauvais, mais les gens qui les servent, même inconsciemment, véhiculent des enseignements occultes qui favorisent la perte du moi dans la 8e sphère. La terre physique minérale seule permet de développer le moi. Le moi se perd s'il prend sa connaissance de la clairvoyance atavique et non pas d'un contact soutenu avec l'incarnation minérale (qui seule permet l'incarnation du moi et la conscience de soi et le développement réel du moi).

Steiner a révélé que les loges occidentales égoïstes répandent sciemment du matérialisme dans la culture de façon à exercer une influence calculée sur les masses. Après la mort, les individus matérialistes se retrouvent prisonniers de ces loges qui les utilisent pour leurs propres fins. Le spiritisme et la médiumnité, diffusant un « matérialisme spirituel », seraient des mises en scènes des loges occidentales ahrimaniennes. Tout penchant pour le matérialisme (le scientisme, la science-fiction, le spiritisme, la médiumnité, etc.) incline vers la huitième sphère, où les âmes restent prisonnières. Steiner soutient que de « prêter l’oreille aux annonciations merveilleuses des clairvoyants visionnaires est la manifestation d'un amour pervers pour la huitième sphère ». Les régressions sous hypnose, les « thérapies de vies antérieures », les expériences de transe, médiumnité, la double vue ou « remote viewing », etc., témoignent de ce phénomène de cette alchimie par laquelle de la substance terrestre et cérébrale (humaine) sont transférés dans la huitième sphère. Les hallucinations causées par une disposition pathologique du corps, des psychotropes ou la pratique d’anciennes techniques de yoga (que l’homme moderne doit éviter) sont de même nature, synthétique et artificielle, que la huitième sphère. L’ancienne clairvoyance instinctive, atavique et visionnaire n’est rien de plus qu’une régression à l’état de conscience de l’Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle, qui s’estompa graduellement jusqu’à disparaître vers le 15e siècle. Il faut acquérir la pensée logique pour développer une science spirituelle clairvoyante adéquate. Les clairvoyants naturels qui manquent de pensée logique, qui seule permet de discriminer le réel de l’illusoire, sont égarés par des visions et celles-ci sont un symptôme de la perte de la volonté individuelle et du libre-arbitre dans la huitième sphère. Dans la médiumnité, par exemple, des élémentaux ahrimaniens, des entités d’une intelligence extrême, investissent le cerveau du médium alors que son propre Ego s’est éclipsé. Les êtres qui répondent aux questions sont des élémentaux ayant délaissé leur mission future et prit la voie descendante, ahrimanienne. Leur fonction cosmique, liée à notre futur, qui est de transmettre les achèvements techniques d’une génération à l’autre. Dans la médiumnité, ils s’emmêlent dans le présent, mettant ainsi notre futur en péril. Des informations extrêmement justes peuvent être révélées par la médiumnité, or elle n’est pas une voie d’ascension spirituellement légitime. Ce sont plus souvent des femmes qui ont un don de spiritisme ou de médiumnité parce qu’elles ont conservé les clés de la clairvoyance atavique de par leur constitution particulière qui les rapproche de leur nature profonde, lunaire. Les élémentaux ahrimaniens s’infiltrent dans le médium via ses émanations chimiques (ectoplasme); à ce stade un processus s’apparentant à la magie noire s’enclenche. Les médiums n’en sont pas conscients, mais le mage noir, lui, l’est tout à fait lorsqu’il conjure des élémentaux ahrimaniens (ses esprits familiers) à entrer dans ses émanations pour qu’ils réalisent ses désirs. Il se passe quelque chose de semblable dans l’hypnose : les suggestions hypnotiques de l’hypnotiseur déversent une charge subtile éthérique dans l’hypnotisé, de sorte que toutes les arrières pensées (même non-dites) de l’hypnotiseur sont reflétées dans l’esprit passif du patient. L’hypnose viole carrément le libre-arbitre et la volonté individuelle en transgressant les barrières de la conscience éveillée. C’est un jeu très dangereux qui mène ses pratiquants dans la huitième sphère, où ils resteront liés l’un à l’autre jusqu’à ce que ces liens soient dissous par la prise de conscience mutuelle du tort causé.

S'imaginer qu'on est la réincarnation de kekun (alors qu'on ne l'est pas), ce qui arrive souvent dans les régressions sous hypnose et autres phénomènes de clairvoyance atavique, court-circuite le fil de la mémoire réelle et la personne se construit elle-même à partir de fausses données. Cela va causer de la décadence plus tard dans le futur car ça va devenir une pratique courante que de prendre les fruits de la clairvoyance atavique pour des vies antérieures. Le cours normal de l'évolution du moi est court-circuité et la personne tourne en rond dans la 8e sphère dans la fantaisie. Cela est en fait un mensonge auquel on veut croire et croire à des mensonges tue quelque chose dans l'astral. Des démons existent du fait de nos mensonges et sont dispersés après la mort et gagent une certaine indépendance. La personne quand elle revient s’incarner, retrouve ces êtres démoniaques créés par le mensonge. Ces êtres sont des forces de destruction puissantes.

De même, la calomnie (parole, physique) et les demi-vérités créent des fantômes (éthérique), les mauvaises règles sociales créent des spectres, et l'oppression, par exemple des pouvoirs en place, crée des démons (astral), esprits des obstacles. Ceux-ci reviennent d’une vie à l’autre car ils n’ont pas été transformés dans l’interstice spirituel entre deux vies.

Aujourd’hui, tout est administré par ordinateurs reliés en réseau par câble, ondes radio ou satellite. Les fax, les téléphones portables, radios, télévisions, radars, satellites, guidage de missile, etc., bombardent l’atmosphère et le cosmos de milliards d’ondes électromagnétiques, faites de séries de 1 et de 0, utilisant la dualité du magnétisme et de l’électricité. Une entité gargantuesque est née : l’araignée du Net, faite de l’activité collective et « consciente » de tous les ordinateurs en réseaux. La pensée, après avoir été vidée de tout contenu spirituel par le système binaire, commence à nouveau à s’emplir d’esprit, non pas de l’esprit des puissances divines mais de l’esprit des êtres ahrimaniens qui habitent le monde souterrain, la sous-nature (les forces mécaniques, électriques, magnétiques, nucléaires), et veulent nous y entraîner. Comme Ahriman qui veut posséder la planète, des démons ahrimaniens viennent de sous terre pour envahir notre monde et nous remplacer (3). Ainsi, un Double ahrimanien entre en nous peu avant la naissance. Le Double a son point d’impact dans l’électricité du système nerveux, liant ainsi notre pensée aux forces sous-naturelles de l’électromagnétisme géographique, d’une part, et des machines, d’autre part. Dans le développement technologique, le technicien n’est que l’instrument du Double ; seuls les démons ahrimaniens, infiniment intelligents, comprennent vraiment les ordinateurs.

Le mécanisme occulte qui sera développé en Amérique permettra de mettre des machines en mouvement en vertu de la loi de résonance que découvrirent Keely, Wilhelm Reich et Tesla au début du XXe siècle. La technique morale (magie blanche) sera développée par certains individus qui pourront mettre des machines en marche en leur transférant « comme par magie » les ondulations rythmiques cosmiques de la Vierge et du Poisson (forces du Matin et du Soir). Cette faculté leur viendra de leur qualité morale exceptionnelle, laquelle leur permettra de diriger l’action des bons élémentaux qui les entourent en permanence. Le développement déviant, égoïste et unilatéral des forces de l’occultisme mécanique entraînera la mécanisation sociale par laquelle les élites contrôleront les masses en paralysant toute tentative de soulèvement. Ahriman veut étendre cet occultisme mécaniste à toute la planète pour écraser le développement des deux autres facultés et s’arroger leurs pouvoirs. L’imposition des micropuces (qui utilisent des cristaux) et l’utilisation des technologies à extrêmes hautes et basses fréquences électromagnétiques, telles que le projet HAARP pour la manipulation de la conscience humaine, servent un tel agenda. Les loges occidentales ahrimaniennes savent que les forces géomagnétiques exercent une action excitante sur le Double, qui éclipse alors plus facilement l’individu. Elles savent aussi que cette action géomagnétique est très puissante et particulièrement mécanisante (donc puissamment liée à la sous-nature et au double) sur le continent américain, tout particulièrement dans les Rocheuses, le repaire d’Ahriman (4). Le flux constant d’ondes électromagnétiques dans lequel on baigne, couplé à l’effet excitant du géomagnétisme sur le Double, nous lie aux machines et aux entités ahrimaniennes telles que le Double. À proximité des machines émettant de l’électro-magnétisme, les terminaisons nerveuses sont durcies et « meurent » car l’électricité et le champ magnétique font sortir des nerfs tout ce qui est spirituel. La pensée sera donc de plus en plus ahrimanienne. À l’avenir, l’homme et la machine seront de plus en plus étroitement liés. Sous l’assaut des forces ahrimaniennes, les humains risquent de perdre contact avec le spirituel et de se lier à la sous-nature, sur une voie d’émancipation descendante, contraire à la voie d’ascension de la Terre. Une race matérialiste, animale et sans âme naîtra (5). Elle mènera la technoscience à son paroxysme, et ce dans tous les domaines. Ahriman fait déjà miroiter à ses « élus » le pouvoir que leur procurera ces technologies : « Si vous combinez tous les ordinateurs en réseaux, vous aurez l’omniscience, et vous pourrez contrôler le monde, être tout-puissants !».  On assiste présentement à la répétition karmique de l’Atlantide, avec son obsession du pouvoir et du contrôle absolu, sur le même continent sur lequel elle était autrefois située, soit en Amérique. En plus de favoriser le développement technologique, les loges occidentales répandent des courants de pensée matérialiste et intellectualiste, qui, allié à l’omniprésence des technologies et au géomagnétisme, causent le durcissement de l’éthérique et permet au Double éthérique ahrimanien de nous dominer. Les initiés de ces loges occidentales développent les forces de la pensée, les forces astrales de la tête, symbolisées l’oiseau, l’Aigle. Sur cette voie de l’intellect soudé à la matière, à l’abstrait et à la sous-nature, cristallisé (comme le processus sel du cerveau qui crée les circonvolutions cristallisées du cerveau (comme des plumes d’oiseau). Ahriman séduit leur intellect en leur proposant : « O Homme. Connais-Moi. Je Te Donnerai Le Pouvoir. De Créer Un Monde. Dans Ta Tête. ». Pris dans un intellect sans connexion à la réalité, l’initié développe la clairvoyance primitive (atavique), liée à avant le milieu de l’Atlantide, alors que le corps physique a pris sa forme actuelle, et ne vit alors plus que dans sa volonté subconsciente. D’autre part, Ahriman dévoie les forces de l’Aigle christique (que les gnostiques placent au sommet de l’Arbre de Vie), liées au développement futur de l’Homme-Esprit (6), les transformant en forces  de l’Aigle déchu, le Scorpion, symbole d’Ahriman. Il saisi ces forces du futur et séduit les hommes et les élémentaux avec. Pour ses initiés, Ahriman offre l’immortalité ahrimanienne, le corps éthérique de l’individu et de la Terre entière sont durcis afin de permettre une sorte de demi-vie artificielle dans une sorte de loge VIP d’Ahriman. Ces pratiques permettent de contourner le circuit naturel de la reproduction pour se former illicitement un nouveau corps physique dans lequel s’incarner (7).  Que le durcissement de l’éthérique soit recherché consciemment par des initiés de loges ahrimaniennes ou qu’il soit subi inconsciemment par les populations, l’individu reste, après la mort, prisonnier de son corps éthérique et soudé à la terre au lieu de s’élever normalement dans les sphères planétaires. En combinant technologie et art occulte, il sera possible de créer des machines qui utilisent littéralement les esprits des défunts retenus dans ces loges : par des procédés maléfiques, les morts seront irrésistiblement attirés dans le champ électromagnétique de la toile de l’intelligence artificielle, pour être illicitement introduits dans la vie humaine par la voie du signe zodiacal des Gémeaux, lié au binaire, à la polarité du magnétisme (nord-sud) et de l’électricité (+ -). Les élites se serviront de ces machines mues par les forces cosmiques des Gémeaux pour exercer leur influence sur toute la planète. Dans le futur, l’être-araignée de l’intelligence de l’ordinateur n’aura plus besoin de réseaux de machines séparées : elle aura pour fondement les champs magnétiques et électriques de la Terre elle-même, la transformant, par les forces mécanisantes des Gémeaux, en un véritable mécanisme automatique, un système électronique habité par des furies de démons. Les vibrations humaines intellectualistes et mécaniques vont entrer en résonance avec le cosmos, déclenchant d’incontrôlable réactions en chaînes dans l’atmosphère, un pivotement de l’axe terrestre, voire même une désynchronisation des cycles cosmiques eux-mêmes! Dans les siècles à venir, le pouvoir de l’esprit sur la matière sera devenu une réalité. On aura découvert que la pensée est la face intérieure de l’atome et qu ce dernier n’est en fin de compte que de l’électricité congelée. Puisque l’intellect et l’influx nerveux sont liés aux forces sous-naturelles (infernales) de l’électricité et de l’atome, et parce que la pensée-conscience est une force de destruction, on pourra créer et détruire par la seule pensée. Le réveil de la clairvoyance, la découverte du pouvoir de l’esprit sur la matière et l’exploitation des âmes des défunts dans le fonctionnement de machines « géomagnétiques », sont autant de facteurs menant l’humanité à la guerre de tous contre tous, causant la destruction finale de notre civilisation.

Lorsque, vers l’an 8000, la Lune se réunira avec la terre, les forces durcissantes et pétrifiantes de la Lune vont créer des conditions redoutables qui révèleront finalement aux hommes la vérité au sujet de leur pensée : densifiée dans l’atmosphère éthérique, leurs pensées matérialistes et intellectuelles vont cesser de n’être qu’un fantôme et prendront vie de façon effroyable, recouvrant la terre d’une nuée d’être élémentaux artificiels (créés par la pensée) horribles ressemblant à des araignées mécaniques abominablement intelligentes (l’intelligence artificielle) et enchevêtrées les unes dans les autres, un peu comme dans le film La Matrice. Les individus qui n’auront pas vivifié leurs concepts matérialistes, intellectuels et fantomatiques resteront prisonniers du mécanisme des entités ahrimaniennes qui s’empareront alors de la Terre et dont ils n’auront pu se libérer. Les hommes qui auront vivifié spirituellement leur pensée s’uniront aux êtres surhumains et semi-angéliques des planètes (les êtres de Vulcain, Mercure, Vénus, etc.), qui descendront de plus en plus sur Terre à l’avenir de pour nous aider à développer la science spirituelle.

Ahrimane veut s’emparer des forces de vie éthérique de la Terre pour la durcir et créer sa propre planète mécanique, la huitième sphère, où il pourrait régner comme un Dieu, empêchant ainsi la transformation de la Terre en Nouvelle Jérusalem (Jupiter). Il fait miroiter ce rêve aux élémentaux pour qu’ils joignent ses rangs et abandonnent le plan divin qui les destine à collaborer avec nous pour spiritualiser la Terre. Toutefois, lors de la réalisation du 666 (dans le sixième cycle humain/terrestre, l’ère de Vénus, succédant à Jupiter), la huitième sphère sera jetée dans l’Abîme, comme l’indiquent les symboles apocalyptiques de la chute de la Prostituée de Babylone, du rejet des sept coupes de colère et du Serpent et de la Lune (investie de tout le mal) écrasés sous le pied de la Femme vêtue de Soleil (Cool.

(1)    En dehors de la vie et la mort, il y a la possibilité d’existence spectrale, une sorte de substance électromagnétique empreinte de sensation et de conscience. L’individu conserve un poids et une mesure, comme dans le monde physique,  mais son existence n’est plus que virtuelle.
(2)     La théosophe H .P. Blavatsky croyait que la lune est la huitième sphère et que le dieu lunaire Yahvé était mauvais. En réalité, la lune est la force d’opposition à la huitième sphère. Or le mal est bel et bien lié à la Lune: des hordes d’êtres ahrimaniens et lucifériens ont été emprisonnées dans sa matière dense.
(3)   Pareillement, certains croient que des personnalités haut placées (politique,  finance, corporations) ont été remplacées par des doubles d’eux-mêmes, des humains simulacres dotés d’une psyché absolument identique à l’original. Ils seraient conçus au Nevada, qui, comme on sait, est le lieu de prédilection d’Ahriman.
(4)     Ce n’est pas un hasard si le lieu de prédilection pour le développement de l’intelligence artificielle et de l’ordinateur, Silicon Valley, est situé en plein dans les Rocheuses : c’est parce que les forces durcissantes de l’éther-vie, très concentrées dans les Rocheuses, permettent à Ahriman de mieux s’ancrer dans le physique. Le NORAD est justement situé à Pikle’s Peak, un site éthérique aussi puissant que Stonehenge. Les bases militaires souterraines américaines sont concentrées en Californie, au Nevada, au Nouveau-Mexique, Arizona, Utah, Colorado, où justement un grand nombre d’apparitions ovni sont rapportés chaque année.
(5)     Un individu incarné dans cette race peut toujours être racheté. L’ego. Une race peut être sur le déclin mais la réincarnation de l’ego n’est pas déterminée par la race, elle en est indépendante.
(6)     L’homme est doté d’un corps physique, éthérique et astral. Par le travail du moi, dans l’âme de sensation (astral), l’âme intelligence (éther) et l’âme de conscience (physique), l’homme devra transformer les corps inférieurs en corps supérieurs : l’astral en Esprit-Soi (manas), l’éthérique en Esprit-Vie (buddhi) et finalement le physique en Homme-Esprit. Le développement de ce dernier ne commencera que la dans 7e et dernière époque culturelle (5737-7897) de notre ère post-atlantéenne.
(7)     Ces loges détiennent les secrets la cristallisation de la matière par l’éther-vie et donc de la formation de l’ADN. Ils se servent du pouvoir de l’or pour forcer l’introduction de l’esprit dans la matière, ce qui leur permet, avec leurs pratiques magiques et leur connaissance des courants éthériques géographiques/géométriques, de s’incarner et de s’excarner à volonté via la porte du treizième signe zodiacal (le Serpent) et grâce aux forces du Midi (Gémeaux), en conformité avec la plus pure tradition de la magie noire atlantéenne.
(Cool     Révélation (Apocalypse) de Jean 12:1. 16 :1. 18 :2.
Journalisée

  élémentaux (déchus), dieux et huitième sphère (food for the moon)
« Répondre #2 le: 29 Novembre 2006 - 20:26:20 » par Invité
http://www.mondeinconnu.com/index.php/dossiers/archive/0/0/39.html

LA THÉORIE DE « L’UNIVERS- OMBRE »
COMMENT EXPLIQUER LA FUGACITÉ DES OBSERVATIONS OVNI, QUI SEMBLENT LITTÉRALEMENT APPARAÎTRE SOUS LES YEUX DES TÉMOINS, AVANT DE S’ÉVANOUIR TOUT AUSSI FURTIVEMENT ? POURQUOI LES RAPPORTS CONCERNANT LES EXTRATERRESTRES FONT ÉTAT D’UNE INCROYABLE MULTIPLICITÉ DE FORMES PHYSIQUES ? COMMENT EXPLIQUER ENFIN QUE CERTAINES DE CES ENTITÉS S’INTÉRESSENT DE TRÈS PRÈS À CERTAINES DE NOS CAPACITÉS ET À NOTRE MODE DE VIE ? LE NOUVEL OUVRAGE DE FABRICE KIRCHER ET DE DOMINIQUE BECKER, « LES EXTRATERRESTRES VIENNENT-ILS DE L’ANTI-MONDE ?», NOUS OFFRE DE NOUVELLES PISTES DE RECHERCHE POUR MIEUX APPRÉHENDER LE PHÉNOMÈNE OVNI, MAIS AUSSI LES PHÉNOMÈNES PARANORMAUX DANS LEUR ENSEMBLE. LE MONDE DE L’INCONNU ENQUÊTE POUR VOUS DANS UNE AUTRE DIMENSION...


LA THÉORIE DE « L’UNIVERS- OMBRE »
Avant de présenter les avantages liées à cette théorie de l’anti-monde, revenons en détail sur ce concept. Devant certaines aberrations de l’Univers, certains scientifiques ont émis l’hypothèse d’un second univers à côté du nôtre, mais invisible et indétectable. Terre et anti-Terre serait indissociablement liés, comme le Yin et le Yang ; l’univers-ombre posséderait en revanche certaines caractéristiques inversés comme un miroir.
Ainsi dans l’anti-monde, la flèche du Temps est inversée, c’est-à-dire que le temps s’écoule du futur vers le passé ! Si sur Terre nous passons de la naissance à l’enfance, puis à l’âge adulte jusqu’à la mort, les créatures de l’Anti-Terre naissent adultes puis rajeunissent jusqu’à devenir néant... En fait, la principale différence entre les 2 univers serait une question de dimension : l’Homme est une créature en 3 dimensions, tandis que l’anti-homme évolue dans un monde en 4 dimensions, ce qui lui permet des immersions dans notre réalité en 3D.
OVNI : UN SAS POUR ACCÉDER À L’ANTI-TERRE !
On associe majoritairement l’OVNI à un objet technologique doté de performances incroyables, capable de parcourir des milliards de kilomètres à une vitesse supersonique. Mais ces « engins » que nous apercevons dans le ciel ne seraient-ils pas plutôt autant de portes de passage vers l’anti-monde ?
Les vaisseaux observés sont majoritairement silencieux, tout au plus émettent-ils un léger bourdonnement : est-ce parce que la 4ème dimension est gouvernée par le silence ? Les observations d’entités extraterrestres et d’OVNI résulteraient donc de ce passage de créatures venues de l’anti-monde dans notre monde en 3 dimensions. Des apparitions brusques, parfois instantanées, comme « venues du néant ».
Tout comme dans la série « Stargate », une porte dimensionnelle expliquerait donc qu’un OVNI soit visible à un endroit où, la seconde d’avant, il n’y avait rien... Idem pour la disparition de l’entité ou du vaisseau, souvent comparée « à une ampoule électrique qu’on éteint ». Ce passage invisible entre Terre et anti-Terre fournit ainsi un excellent argument pour expliquer la soudaineté des rencontres OVNI.
Cette théorie pourrait également apporter des clés pour comprendre l’étrangeté de certains contacts rapprochés, où les entités sont parfois décrites avec des caractéristiques frôlant l’absurde : apparence démesurée, parfois fragmentée, particularités physiques dérangeantes (bras immenses, pas de jambes, absence de bouche et d’appareil génital, invisibilité...) ; si les extraterrestres nous parviennent directement d’un anti-monde en 4 dimensions, il est alors logique que le cerveau, habitué à capter des informations en 3 dimensions, soit incapable de comprendre ce que l’oeil du témoin perçoit en apercevant une entité de ce genre...
PARADOXE TEMPOREL : LE FACTEUR 144
Mais en cas de contact rapproché, c’est parfois le témoin qui bascule dans une autre réalité, celle de l’anti-Terre ! Les personnes ayant vécu un enlèvement OVNI se retrouvent alors immergée dans cette nouvelle dimension où la flèche du temps est inversée... Une caractéristique importante, puisqu’elle explique facilement les phénomènes de « missing-time », à savoir ces « tranches de temps » qui semblent s’être évanouies dans le néant.
L’auteur prend l’exemple d’un jeune homme qui, au mois de juillet 1961, affirme avoir passé 3 heures dans un vaisseau extraterrestre, avant de se faire déposer au même endroit. Mais lorsqu’il revint sur Terre, 18 jours s’étaient en réalité écoulés et la police avait presque perdu espoir de le retrouver un jour ! Pourtant, malgré ces supposés 18 jours de « fugue », le jeune homme n’avait pas pris un poil de barbe et la fleur à sa boutonnière n’était pas fanée...
Après un rapide calcul, on peut en déduire qu’une seconde passée dans l’anti-monde équivaut à 144 secondes soit un peu plus de 2 minutes dans notre réalité temporelle. Les phénomènes de missing-time peuvent donc être expliqués par des observations rapprochées incluant un passage dans la réalité de l’anti-monde. Le témoin a le sentiment de n’avoir observé un engin ou une entité que durant quelques secondes ou quelques minutes ; une fois ramené dans sa réalité en 3D, il onstate que des dizaines de minutes se sont écoulées, comme si une portion de temps s’était évaporée !
En théorie, si vous décidiez de passer une année entière dans l’anti-monde, vous reviendriez sur Terre plus vieux de... 144 ans, autant dire mort ! A l’inverse, les entités qui effectuent de brefs passages dans notre monde en 3D repartent plus jeunes dans l’anti-monde ! Une question nous vient alors à l’esprit : est ce que les habitants de l’anti-monde viennent nous visiter dans le simple but de « récupérer » de l’espérance de vie supplémentaire ?
FRANCHIR LA BARRIÈRE DES MONDES POUR RENAÎTRE
Quoiqu’il en soit, cette théorie n’est applicable qu’à un petit pourcentage des habitants de l’anti-monde, et le processus ne peut pas être répété indéfiniment. Il est alors pertinent de se demander ce qu’il advient de ces entités à l’approche de la mort. En conservant le raisonnement d’une flèche du temps inversée, l’auteur est en mesure de développer une nouvelle hypothèse.
Né adulte, l’anti-terrien devient enfant, puis bébé, étant donné que son processus de vieillissement est à l’inverse du nôtre. Il est raisonnable de penser alors qu’il va devenir progressivement une cellule, une molécule, un atome... jusqu’à disparaître. Mais disparaît-il vraiment, ou bien franchit-il la barrière des mondes, pour se retrouver à l’état microscopique dans notre réalité ?
Certains chercheurs suggèrent même que ces minuscules particules pourraient en réalité constituer ce que nous appelons... l’âme humaine, une partie de nous si précieuse et que nous somme pourtant incapables de localiser dans notre corps.
Qui n’a jamais entendu ces voix intérieures qui régissent certains de nos actes, de nos comportements, de nos paroles ? Peuvent-elles être expliquées par une incroyable alchimie invisible entre l’organisme humain et la microscopique survivance des entités mortes dans l’anti-monde ? Cela concorde avec la vision universelle que nous possédons, à savoir la notion d’une enveloppe corporelle périssable, mais d’une âme... immortelle, censé rejoindre à notre mort un autre monde !
PSYCHIATRIE ET PARANORMAL
En poursuivant sa réflexion sur cette hypothèse, l’auteur suggère alors que parfois cette interaction inconsciente est à l’origine de troubles de comportement comme la schizophrénie, le phénomène de possession ou encore les tendances autodestructrices. Il est logique en effet qu’une entité désireuse de rejoindre rapidement l’anti-Terre et sa réalité en 4 dimensions cherche à abréger l’existence de son « hôte » à son insu. Car une fois libérée de l’enveloppe corporelle, l’âme s’en détache pour rejoindre un monde inconnu...
Certains êtres humains ressentent cependant avec davantage d’acuité cette présence indéfinie, mais que l’on peut qualifier d’extraterrestre ; c’est notamment le cas des contactés. Le témoignage du célèbre abducté Whitley Strieber va dans ce sens. Il écrivait ainsi dans ses 2 ouvrages « Communion et Transformation » : « Je les appelle les visiteurs, mais je commence à croire que cette appellation est erronée. Ils font partie de nous. Ils créent des mondes à l’intérieur de la tête des humains.
C’était comme si j’avais une autre conscience dans mon esprit. Comme si l’on m’observait de l’intérieur. Je ne veux pas renoncer au contrôle de moi-même, mais ils exercent un contrôle certain sur les choses. Je les ressens comme étant au plus profond de moi-même et bien lointains ».
Chez d’autres individus, ce « parasitage » de l’esprit peut se traduire de diverses manières : voyance, télépathie, spiritisme, médiumnité, télékinésie ; autant de facultés que possèdent les anti-terriens dans leur monde en 4 dimensions... C’est donc sous leur influence que s’expliqueraient la plupart des phénomènes que nous qualifions de paranormaux, alors que ces compétences sont à la portée de tous dans l’univers-ombre.
Bien entendu, ces entités brouillent les pistes, et peuvent se manifester à l’être humain sous mille statuts différents : anges, démons, extraterrestres venus d’une autre planète, mais aussi fantômes, esprits désincarnés, entités célestes ou divines, et même... dieux. Les auteurs rejoignent alors les théories de plusieurs ufologues qui estiment que « l’intelligence extraterrestre » n’est en fait qu’un leurre qui se joue de l’esprit humain, s’adaptant à la personnalité des êtres pour parvenir à ses fins.

Une frontière invisible sépare-t-elle notre monde de son double inversé ? L’idée est pertinente, et explique de nombreuses énigmes concernant les rencontres avec des entités et les apparitions OVNI. Plus besoin d’extrapoler sur des voyages interstellaires de plusieurs milliers d’années-lumière, ou sur la technologie nécessaire à de telles expéditions.
Les visiteurs de l’anti-monde quittent leur univers en 4 dimensions en empruntant un « sas » qui les transporte pour quelques secondes ou quelques minutes dans notre monde en 3 dimensions, où le temps marche à l’envers du leur. Les OVNI seraient alors à considérer davantage comme des portes inter-dimensionnelles qui serviraient de lien entre 3ème et 4ème dimension, plutôt que comme des vaisseaux venus des tréfonds de l’Univers.
Comme nous l’avons constaté, leurs motivations peuvent être diverses : souci de « rajeunir » en profitant d’un Temps inversé, mais aussi une curiosité affirmée pour les êtres humains, qui possèdent des particularités physiques qui sont autant d’énigmes pour eux. Notre sexualité et notre alimentation sont peut-être des mystères qu’ils cherchent à percer, eux-mêmes étant dépourvus d’organes génitaux, d’estomac et d’intestins. L’explication des mutilations de bétails (au cours desquelles les organes génitaux sont enlevés dans 90% des cas) ainsi que des enlèvements d’êtres humains (qui témoignent avoir subi des examens cliniques) est peut-être à chercher dans l’anti-Terre...

Pour en savoir plus :
« Extraterrestres : viennent-ils de l’anti-monde ? », Fabrice Kircher et Dominique Becker, JMG Editions
Des mêmes auteurs :
« Enquête sur les insaisissables », Editions Ramuel
« B.A-BA des  guérisons miraculeuses », Editions Pardès
« B.A-BA de Rennes-le-Château », Editions Pardès
« B.A-BA des sciences impossibles », Editions Pardès
A Paraître :
« Les énigmes de l’espace-temps »
« Initiation à l’immortalité »
UNE THÉORIE DÉJÀ PRÉSENTE CHEZ LES PENSEURS GRECS DE L’ANTIQUITÉ
La perspective d’un univers double, sorte de miroir inversé de la Terre, peut sembler révolutionnaire et complètement futuriste. Pourtant, cette idée est développée très tôt, par des penseurs comme Philolaos, fervent défenseur d’une anti-Terre, appelée à l’époque l’Antichton (Chton étant le nom de la Terre).
Ces propos ont été rapportés par Aetius :
« Le pythagoricien Philolaos affirme que c’est le feu qui occupe le milieu de l’Univers ; en deuxième lieu vient l’Antichton, puis en troisième lieu la Terre, habitée, située à l’opposée et tournant à l’inverse de l’Anti-Terre. C’est ce qui explique que les habitants de la Terre sont dans l’impossibilité de voir ceux de l’Anti-Terre »
(Aetius, Opinions, III, 11, 3)
LES CURIEUX HABITANTS DE L’ANTI-TERRE
En gardant la logique d’un monde-miroir, il est cohérent de penser que les entités de l’univers-ombre disposent de caractéristiques opposées à celles des êtres humains. Voici donc quelques particularités que l’on peut d’ailleurs retrouver dans certains rapports de rencontres rapprochées.
- ces entités sont invulnérables au fer, alors que l’homme a développé des armes dans ce matériau.
- elles possèdent un ventre dur et osseux (c’est l’organe le plus mou chez l’homme), parfois un exo-squelette (au contraire de l’homme qui possède une colonne vertébrale interne)
- elles sont dépourvus d’organes génitaux et d’estomac, ils n’ont donc pas d’activité sexuelle ni alimentaire, pas de cycle de reproduction
- elles « naissent » âgées, puis rajeunissent jusqu’à disparaître
- leurs bras droits sont reliés à une main gauche (phénomène du miroir), tout comme le sont représentées... les déesses égyptiennes.
LES CAGOTS : UNE RACE ISSUE DE L’ANTI-TERRE ?
Au Moyen-Âge dans le sud-ouest de la France, on rapporta la curieuse histoire des cagots, une race d’êtres tellement différents des autres hommes qu’ils furent traités en véritables parias. Pour certains historiens, l’explication est simple. Cagot étant un nom désignant la lèpre, cette mise à l’écart était justifiée par une potentielle contamination de la population.
Mais d’autres chercheurs se sont demandés si cette quarantaine n’avait pas une autre explication, tant les restrictions à l’encontre  des cagots étaient sévères. Les êtres désignés comme « cagots » n’avaient en effet le droit d’exercer que 4 métiers (maçon, tailleur de pierre, charpentier et tisserand), n’avaient aucun droit civique et devaient impérativement se marier entre eux. A sa mort, le cagot était enterré au bord d’une route ou dans un fossé.
Et le dégoût de la population était inspiré davantage par leur apparence physique que par la possibilité d’un contact avec un lépreux. Les cagots possédaient en effet des oreilles petites et sans lobes, leurs pieds étaient palmés, et plusieurs récits d’époque rapportent qu’une crête surgissait de leurs crânes. Le témoignage d’Ambroise Paré est précieux, le célèbre médecin d’Henri II ayant eu l’occasion d’étudier un cagot. Une saignée lui fit découvrir que son sang était d’une teinte « bleu-verdâtre » !
Il constata également un curieux phénomène qui nous rappelle la théorie développée dans l’ouvrage « Extraterrestres : viennent-ils de l’anti-monde » : le Temps devient fluctuant. « L’un d’iceux tenant en sa main une pomme fraîche, icelle après apparaisoit aussi aride et ridée que si elle eut resté l’espace de huit jours au soleil » notait le scientifique... mais le plus curieux demeure sans doute l’absence d’origine officielle : la généalogie des cagots est obscure, et ce peuple semble être apparu comme surdi de nulle part...
EN VISITE DANS L’UNIVERS- OMBRE
Les auteurs de « Extraterrestres, viennent-ils de l’anti-monde » se sont penchés sur les récits anciens, espérant y trouver des références à la fameuse anti-Terre.

Elien, un érudit latin qui vécut de l’an 170 à l’an 230 de notre ère, a semble-t-il décrit cet étrange univers !
« Il racontait que ce continent est immense, qu’il nourrit de grands êtres, notamment des hommes dont la taille est le double de ceux de notre monde. La durée de leur vie n’est pas la même que la nôtre, mais deux fois plus longue. Ils ont de nombreuses et grandes villes, des caractéristiques de vie et des lois à l’opposé des nôtres ».

Plus étonnant encore, le conteur évoque la fameuse flèche du temps inversée !
« Les arbres qui poussent le long de l’autre fleuve, le fleuve Plaisir, portent des fruits aux qualités étranges. Celui qui en goûte voit cesser ses désirs qu’il eut jusque là, et même s’il aime quelqu’un, il l’oublie. Il rajeunit peu à peu et reprend ses âges précédents et déjà révolus. Il quitte la vieillesse et retourne à la force de l’âge, puis revient à l’âge des jeunes garçons, redevient enfant, nourrisson, et enfin se consume ».
Troublant de constater que la théorie d’une « rive opposée », où les caractéristiques seraient inversées par rapport à la Terre, existait déjà depuis des millénaires !
LES POUVOIRS DE LA 4D
Quels avantages possèdent donc sur l’Homme les créatures de l’anti-Terre ? Leur monde en 4 dimensions leur permet, entre autres choses, de transcender la matière et l’espace. Une façon d’expliquer les observations d’entités capables de traverser un mur ou n’importe quelle structure sans aucune difficulté. Une autre compétence apportée par cette dimension supplémentaire se rapporte au don de télépathie ; nombreux sont d’ailleurs les contactés à avoir souligner que les extraterrestres étaient capables de lire dans leurs pensées...
Enfin, le principal avantage de ces créatures est de pouvoir agir directement sur la psyché humaine, en interagissant avec le monde virtuel que nous possédons en chacun de nous. Altération de nos perceptions, perte des repères habituels, réalité diffuse et incohérente... l’intrusion d’une créature en 4D dans notre monde en 3D ne va pas sans quelques répercussions mentales et physiologiques !
Mais la notion la plus fascinante (et la plus inquiétante) d’un monde en 4 dimensions, c’est que la réalité est en perpétuelle évolution, interdisant le moindre repère sur lequel établir une réalité concrète. En bref, une chose peut devenir la seconde suivante... son contraire !
Journalisée

 (Lu 8853 fois) [1]
Aller à:  


Accueil
Aide
Rechercher
Liste des membres

Identifiez-vous
Inscrivez-vous





SMF - Just Installed!



728 Messages
154 Fils de discussion
42 Membres
Dernier membre: jeanreve

Propulsé par PHP
Propulsé par MySQL
XHTML 1.0 Transitionnel valide !
CSS valide !



Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
Simplicity design by Bloc